Des voix s'élèvent pour dénoncer le côté trop belliqueux de la pub VOO pour les play-offs. Pour Philippe Housiaux, directeur du Panathlon, VOO transforme " le terrain de foot en morne plaine ". Bruno Van Sieleghem, directeur du marketing de l'opérateur, répond.
...

Des voix s'élèvent pour dénoncer le côté trop belliqueux de la pub VOO pour les play-offs. Pour Philippe Housiaux, directeur du Panathlon, VOO transforme " le terrain de foot en morne plaine ". Bruno Van Sieleghem, directeur du marketing de l'opérateur, répond. Le vocabulaire inspiré par l'art de la guerre est courant dans le sport et est fréquemment utilisé par les journalistes. Nous sommes dans le second degré : on mélange deux univers pour en faire émerger un troisième décalé. La plupart des commentaires que j'ai entendus étaient positifs et curieux sur notre manière de procéder. Qu'on se le dise : le combat fait partie intégrante du sport ! J'ai lu l'analyse de Housiaux. Stéphane Pauwels a aussi réagi mais, dans son cas, il faut toujours qu'il dénigre ce que les autres trouvent bien. Tant qu'on y est, parlons de haine raciale avec la confrontation Jovanovic-Tchité ! Notre pub est sympa et rappelle l'intensité des play-offs, sous la forme d'une métaphore napoléonienne. N'y voyons pas malice. C'est faire peu de cas du sens critique et de l'intelligence des spectateurs ! Ce serait quand même débile de dire qu'on encourage les joueurs à casser des jambes. Cette analyse au premier degré m'énerve. C'est une récupération facile. On peut ressasser cette histoire pendant des années encore ! Il existe des disciplines plus polémiques que le foot. Il y a des morts en F1 : ce n'est pas pour autant qu'on l'arrête. En escrime, on encourage les gens à se battre avec des armes. Le pire, c'est la boxe, avec les risques de maladie de Parkinson. Notre pub amuse. Elle a eu beaucoup de succès en Flandre. Jan Mulder l'a vue et il était mort de rire. J'ai l'impression qu'il y a beaucoup d'esprits torturés en Belgique. C'est opposé à nos valeurs. Il n'y a pas de requin chez nous. On joue volontairement la carte de la sympathie dans nos pubs pour démythifier l'aspect technologique de nos produits. Qu'on rédige une carte blanche sur cette affaire et qu'on lui mette huit semaines ! Je suis supporter d'Anderlecht et je trouve cette affaire scandaleuse. Ça, c'est un combat qui mérite d'être mené. VOO veut d'ailleurs bien fournir toutes les images....