Patrick Asselman : "Bruges avait connu sa loi des séries au tout début du deuxième tour de la compétition et, pour ne pas demeurer en reste, le Sporting l'imite pour l'instant. Il vient de signer un deuxième nul d'affilée au Lierse, après avoir réalisé un draw une semaine plus tôt à Westerlo. Je ne pense toutefois pas qu'Anderlecht réalisera cinq partages de rang, à l'image du Club. En principe, dès ce week-end, il devrait mettre un terme à cette séquence en grappillant les trois points contre Genk. Au même titre que les Flandriens, on ne peut pas dire que les Sportingmen soient en perte de vitesse. Ils continuent à ...

Patrick Asselman : "Bruges avait connu sa loi des séries au tout début du deuxième tour de la compétition et, pour ne pas demeurer en reste, le Sporting l'imite pour l'instant. Il vient de signer un deuxième nul d'affilée au Lierse, après avoir réalisé un draw une semaine plus tôt à Westerlo. Je ne pense toutefois pas qu'Anderlecht réalisera cinq partages de rang, à l'image du Club. En principe, dès ce week-end, il devrait mettre un terme à cette séquence en grappillant les trois points contre Genk. Au même titre que les Flandriens, on ne peut pas dire que les Sportingmen soient en perte de vitesse. Ils continuent à développer un football de très bonne valeur. Mais au même titre que leur rival, ils ont manifestement éprouvé quelques problèmes à la finition. Au Kuipje déjà, ils avaient gaspillé une bonne dizaine d'opportunités réelles. Chez les Jaune et Noir, il n'en est pas allé autrement, même si le nombre d'occasions fut inférieur. Sous peu, tous ces problèmes de concrétisation finiront bien par être résolus et Radzinski et Koller poursuivront alors leur marche ascendante au classement des buteurs. Les quatre unités perdues par les Mauves ne devraient pas avoir une incidence fâcheuse pour eux, en ce sens que le Club Brugeois a loupé l'occasion de redynamiser la compétition suite à son partage contre Harelbeke. Trois matches nuls consécutifs sur son terrain, c'est maigre pour un candidat au titre! Si les Bleu et Noir n'auront pas réussi à entretenir le suspense, les poursuivants, eux, y prennent un malin plaisir. Car le Standard et La Gantoise tiennent tout le monde en haleine, ces derniers temps. Il est anormal de perdre des plumes sur son terrain quand on est opposé à Saint-Trond ou Charleroi. C'est assez dire si la lutte pour l'UEFA engendre une certaine fébrilité dans le chef des deux clubs qui sont les plus concernés par cette qualification. Compte tenu de ce gaspi, tout le monde n'a peut-être pas dit son dernier mot dans la course aux joutes continentales. A condition, bien sûr, d'être performant. Ce n'est pas le cas de Mouscron qui, libéré de toute contrainte, aurait dû se remettre en selle en obtenant une victoire logique contre Beveren. Mais il faut croire que la perspective de se mêler encore aux débats pour l'obtention d'un ticket européen n'interpelle plus tout le monde de la même façon au Canonnier. Dans un même ordre d'idées, Westerlo a également galvaudé trois unités précieuses à Lokeren. En réalité, le plus régulier, depuis la reprise, n'est autre que le GBA. Il est dommage pour les footballeurs du Kiel qu'ils aient entrepris leur remontée sur le tard. Ils seront les grandissimes favoris pour la Coupe de Belgique, en tout cas! Dans le bas du tableau, La Louvière a réalisé une affaire en or en venant à bout d'Alost. Ce succès en appelle un autre au Staaienveld. Si les Loups s'imposent là-bas, tous les espoirs de maintien leur seront encore permis. Par contre, un nul ne serait probablement pas suffisant compte tenu de leur calendrier chargé. La palme de la journée, c'est malgré tout le point conquis par Harelbeke au Stade Jan Breydel. Tout ne s'est pas déroulé de manière académique, là-bas, mais je présume que ses joueurs n'en ont cure. Pour eux, seul importe le maintien." (B. Govers)