En recevant Genk, Bruges était dos au mur, condamné à faire un gros truc dans un moment clé. Comme Liverpool et Tottenham en Ligue des Champions. À la mi-temps, c'était encore plus compromis. Mais deux éléments ont finalement fait la différence : la force impressionnante du douzième homme et le remplacement d'un Siebe Schrijvers pas dans le coup par Loïs Openda qui a apporté un surplus de vitesse et de profondeur.
...