Mardi dernier, Hugo Broos a apposé sa signature au bas d'un nouveau contrat qui le lie à Mouscron jusqu'en 2006. Pourquoi ce choix? "Pour plusieurs raisons. Premièrement, aucune équipe belge ne m'offrira autant de soutien et de respect que l'Excel. Ce n'est pas évident pour un entraîneur de débuter par un 0 sur 15. Pourtant, jamais mon travail n'a été remis en question. Deuxièmement, je ne suis pas un entraîneur qui aime déména...

Mardi dernier, Hugo Broos a apposé sa signature au bas d'un nouveau contrat qui le lie à Mouscron jusqu'en 2006. Pourquoi ce choix? "Pour plusieurs raisons. Premièrement, aucune équipe belge ne m'offrira autant de soutien et de respect que l'Excel. Ce n'est pas évident pour un entraîneur de débuter par un 0 sur 15. Pourtant, jamais mon travail n'a été remis en question. Deuxièmement, je ne suis pas un entraîneur qui aime déménager chaque année. Lorsque je me rends à Mouscron, c'est toujours avec le même plaisir. J'ai envie de continuer avec Gil Vandenbrouck et Didier Vandenabeele. Troisièmement, tout me laisse penser que le club a envie de grandir: que ce soit l'effort fait en faveur de l'équipe Première ou les travaux entrepris sur le site du Futurosport". Y a-t-il jamais eu des doutes dans votre tête concernant la prolongation de contrat? "En janvier, je me suis demandé si le club allait me suivre dans mes idées. S'il veut progresser, il faut qu'il puisse conserver ses meilleurs joueurs. La signature des frères Zewlakow fut un élément décisif: en fournissant l'effort qu'il fallait, l'Excel m'a démontré qu'il voulait se donner les moyens de ses ambitions. Certes, je sais que lors de la Coupe du Monde 2002, ils seront placés sous les feux des projecteurs. S'ils se mettent en évidence, ils seront très sollicités et nous aurons probablement du mal à les retenir. Pour l'instant, Mouscron n'a pas encore les moyens de refuser une super-proposition. Mais, de nos jours, quel club est-il à l'abri du départ d'un joueur-clef? Zinedine Zidane a tout de même quitté la Juventus, que je sache! Mais, à l'avenir, tous les joueurs de l'Excel auront un prix. On ne pourra plus les acquérir pour une bouchée de pain". Quel objectif espérez-vous atteindre au cours de ces quatre années? "Faire progresser l'équipe, tout simplement. Je ne veux pas fixer de délai pour la conquête d'un trophée, c'est trop aléatoire et je ne suis pas du genre à établir un plan de carrière. Mais le club devra être capable de viser au-delà de la 7e ou 8e place. Dans un premier temps, l'Europe sera un objectif. Ensuite, nous essayerons de concurrencer les grands du championnat. En espérant -pourquoi pas?- remporter un jour un titre. Mais ne me demandez pas en quelle année". (D. Devos)