Comme son survêtement noir aurait pu se confondre avec l'équipement du PSG, Ole Gunnar Solskjær, l'entraîneur de Manchester United, a dû enfiler un gilet jaune par-dessus. Paris prise par un gilet jaune : c'était un signe prémonitoire !

" Je vais fêter mon but d'une manière originale ", a pensé Luis Acuna, de Carcha, un club de D1 du Guatemala. Il a grimpé à l'échelle qui conduisait au marquoir, derrière le but. Après quelques tâtonnements, il a remplacé lui-même le zéro par le chiffre un. Ça lui a valu une carte jaune.

Les joueuses de l'équipe nationale américaine ont choisi la journée internationale de lutte pour les droits des femmes, le 8 mars, pour déposer plainte pour discrimination. Les Américaines ont de quoi se plaindre des privilèges des hommes : elles sont championnes du monde en titre alors que les messieurs n'ont pas réussi à se qualifier pour le Mondial 2018.

Diego Maradona va reconnaître les trois enfants qu'il a faits à Cuba pendant qu'il y effectuait une cure de désintoxication, de 2000 à 2005. Il avait déjà cinq enfants de femmes différentes. Son aînée, Giannina, l'a charrié sur Instagram : " Courage, plus que trois et tu auras une équipe. Tu en es capable ! "

Comme son survêtement noir aurait pu se confondre avec l'équipement du PSG, Ole Gunnar Solskjær, l'entraîneur de Manchester United, a dû enfiler un gilet jaune par-dessus. Paris prise par un gilet jaune : c'était un signe prémonitoire ! " Je vais fêter mon but d'une manière originale ", a pensé Luis Acuna, de Carcha, un club de D1 du Guatemala. Il a grimpé à l'échelle qui conduisait au marquoir, derrière le but. Après quelques tâtonnements, il a remplacé lui-même le zéro par le chiffre un. Ça lui a valu une carte jaune. Les joueuses de l'équipe nationale américaine ont choisi la journée internationale de lutte pour les droits des femmes, le 8 mars, pour déposer plainte pour discrimination. Les Américaines ont de quoi se plaindre des privilèges des hommes : elles sont championnes du monde en titre alors que les messieurs n'ont pas réussi à se qualifier pour le Mondial 2018. Diego Maradona va reconnaître les trois enfants qu'il a faits à Cuba pendant qu'il y effectuait une cure de désintoxication, de 2000 à 2005. Il avait déjà cinq enfants de femmes différentes. Son aînée, Giannina, l'a charrié sur Instagram : " Courage, plus que trois et tu auras une équipe. Tu en es capable ! "