On connaît depuis longtemps le cri " Enculé, fils de pute " sur les dégagements du gardien adverse. On a eu une version longue du hit, dimanche au Standard : " Enculé, fils de pute, baraki ". Rien que pour Thomas Didillon. Classe.

Consultant télé et radio, Joachim Mununga vient d'obtenir une promotion inattendue. Suite au limogeage du coach d'OHL, il passe de T2 à T1. Intérimaire, probablement.

Timing parfait pour Standard Magazine, qui sort avec une interview de Merveille Bokadi, absent des terrains depuis une grave blessure au genou subie en octobre 2017, sur la pelouse d'Anderlecht. Bokadi a enfin rejoué ce week-end. Très bien joué même. Contre Anderlecht.

Les relations entre le Standard et l'Antwerp continuent à se pourrir. Bruno Venanzi a répondu dans la presse aux critiques de Lucien D'Onofrio (en citant Courteline...), et Laszlo Bölöni s'en est pris à Michel Preud'homme, toujours dans les journaux (en s'inspirant d'un passage de la Bible...) : " Preud'homme n'est pas Moïse qui écarte les eaux de la mer. " Les play-offs, déjà, ça promet du show.

On connaît depuis longtemps le cri " Enculé, fils de pute " sur les dégagements du gardien adverse. On a eu une version longue du hit, dimanche au Standard : " Enculé, fils de pute, baraki ". Rien que pour Thomas Didillon. Classe. Consultant télé et radio, Joachim Mununga vient d'obtenir une promotion inattendue. Suite au limogeage du coach d'OHL, il passe de T2 à T1. Intérimaire, probablement. Timing parfait pour Standard Magazine, qui sort avec une interview de Merveille Bokadi, absent des terrains depuis une grave blessure au genou subie en octobre 2017, sur la pelouse d'Anderlecht. Bokadi a enfin rejoué ce week-end. Très bien joué même. Contre Anderlecht. Les relations entre le Standard et l'Antwerp continuent à se pourrir. Bruno Venanzi a répondu dans la presse aux critiques de Lucien D'Onofrio (en citant Courteline...), et Laszlo Bölöni s'en est pris à Michel Preud'homme, toujours dans les journaux (en s'inspirant d'un passage de la Bible...) : " Preud'homme n'est pas Moïse qui écarte les eaux de la mer. " Les play-offs, déjà, ça promet du show.