Mogi Bayat s'était déjà repointé à Charleroi et à Bruges, depuis sa sortie de prison. Le week-end dernier, il était à Anderlecht - Eupen. Tout sourire, le pouce levé pour la photo, assis près de son client Adrien Trebel. Et ce commentaire : " Je suis en pleine forme. " Bref, c'est bel et bien reparti.

Invité le soir à la télé flamande, Michael Verschueren a confié que Bayat avait le droit d'être dans son stade parce qu'il a des abonnements. Anderlecht ne veut plus travailler avec des agents inculpés.

Finalement, la victoire de Mouscron sur le terrain de Genk n'est pas si étonnante que ça. Le bilan de Bernd Storck contre les clubs du G5 ? 11 sur 15.

Wouter Vrancken, l'entraîneur de Malines, a quitté la conférence de presse suivant le match contre le Beerschot avant l'intervention de Stijn Vreven, le coach adverse. Un manque de classe. Après les incidents ayant suivi un match contre l'Union, après l'affaire de corruption, ça commence vraiment à faire beaucoup là-bas.

Mogi Bayat s'était déjà repointé à Charleroi et à Bruges, depuis sa sortie de prison. Le week-end dernier, il était à Anderlecht - Eupen. Tout sourire, le pouce levé pour la photo, assis près de son client Adrien Trebel. Et ce commentaire : " Je suis en pleine forme. " Bref, c'est bel et bien reparti. Invité le soir à la télé flamande, Michael Verschueren a confié que Bayat avait le droit d'être dans son stade parce qu'il a des abonnements. Anderlecht ne veut plus travailler avec des agents inculpés. Finalement, la victoire de Mouscron sur le terrain de Genk n'est pas si étonnante que ça. Le bilan de Bernd Storck contre les clubs du G5 ? 11 sur 15. Wouter Vrancken, l'entraîneur de Malines, a quitté la conférence de presse suivant le match contre le Beerschot avant l'intervention de Stijn Vreven, le coach adverse. Un manque de classe. Après les incidents ayant suivi un match contre l'Union, après l'affaire de corruption, ça commence vraiment à faire beaucoup là-bas.