Le Manager de l'Année est connu, c'est un Carolo. Non, ce n'est pas Mogi Bayat. Mais Jean-Jacques Cloquet. Il y a 15 ans, le même Jean-Jacques Cloquet avait quitté le Sporting de Charleroi, pas par hasard au mom...

Le Manager de l'Année est connu, c'est un Carolo. Non, ce n'est pas Mogi Bayat. Mais Jean-Jacques Cloquet. Il y a 15 ans, le même Jean-Jacques Cloquet avait quitté le Sporting de Charleroi, pas par hasard au moment où Mogi Bayat y faisait son entrée, comme un éléphant dans un magasin de porcelaine. Dans les nommés pour le titre de Manager de l'Année, il y avait un autre ancien footballeur, par ailleurs grand ami de Jean-Jacques Cloquet : Salvatore Curaba, à la tête d'une société informatique qui tourne comme une horloge. Cette société, EASI, a raflé les quatre derniers trophées de Meilleur Employeur de Belgique. Un Salvatore Curaba malheureux le week-end dernier. Sa RAAL a été battue 1-0 dans le derby louviérois par l'URLC qui réalise un parcours historique : 50 points sur 54. La D1 amateur n'est plus très loin pour Momo Dahmane et ses potes. " Le titre ? Avec les play-offs, tout est possible. " C'est signé Fred Rutten. Les mauvaises langues diraient : " C'était, Mesdames et Messieurs, la dernière bonne blague de Rutten. Renaud Rutten. "