Nina Derwael a surclassé ses rivales aux barres asymétriques. À 18 ans, elle a remporté son premier championnat du monde et échoué deux fois à la quatrième place, au général et à la poutre.

Les vedettes de NBA ne sont que des hommes. Derrick Rose, accablé par les blessures depuis des années, a établi un record personnel de 50 points contre l'équipe de l'Utah et a offert une victoire surprenante au Minnesota. Quand même ses adversaires l'ont félicité, il a fondu en larmes.

Victor Campenaerts projette de s'attaquer au record du monde de l'heure de Bradley Wiggins en avril 2019. Il effectue une préparation très spéciale, qui commence par un stage en altitude de deux mois en Namibie, où il n'y a pratiquement pas de routes asphaltées.

Elise Mertens a un nouvel entraîneur, feuilleton numéro douze. Et c'est un grand nom. L'Australien David Taylor a déjà travaillé avec Martina Hingis, Ana Ivanovic, Sam Stosur, Naomi Osaka, Jelena Ostapenko et Madison Keys. Deux pigeons voyageurs, ça devrait coller.

Nina Derwael a surclassé ses rivales aux barres asymétriques. À 18 ans, elle a remporté son premier championnat du monde et échoué deux fois à la quatrième place, au général et à la poutre. Les vedettes de NBA ne sont que des hommes. Derrick Rose, accablé par les blessures depuis des années, a établi un record personnel de 50 points contre l'équipe de l'Utah et a offert une victoire surprenante au Minnesota. Quand même ses adversaires l'ont félicité, il a fondu en larmes. Victor Campenaerts projette de s'attaquer au record du monde de l'heure de Bradley Wiggins en avril 2019. Il effectue une préparation très spéciale, qui commence par un stage en altitude de deux mois en Namibie, où il n'y a pratiquement pas de routes asphaltées. Elise Mertens a un nouvel entraîneur, feuilleton numéro douze. Et c'est un grand nom. L'Australien David Taylor a déjà travaillé avec Martina Hingis, Ana Ivanovic, Sam Stosur, Naomi Osaka, Jelena Ostapenko et Madison Keys. Deux pigeons voyageurs, ça devrait coller.