TACTIQUE

Le nouveau coach, Marco Rose, qui a fêté ses 45 ans ce 11 septembre, et le buteur en série norvégien Haaland se connaissent, puisque l'attaquant a quitté (blessé) Molde en janvier 2019 pour le RB Salzbourg, où il a travaillé pendant six mois avec l'entraîneur transféré cet été pour...

Le nouveau coach, Marco Rose, qui a fêté ses 45 ans ce 11 septembre, et le buteur en série norvégien Haaland se connaissent, puisque l'attaquant a quitté (blessé) Molde en janvier 2019 pour le RB Salzbourg, où il a travaillé pendant six mois avec l'entraîneur transféré cet été pour cinq millions du Borussia Mönchengladbach. C'est un atout, d'autant que l'ancien défenseur a une vision claire. Il développe un football moderne et offensif, en plaçant l'accent sur la créativité et les solutions en possession du ballon. Concrètement, il opte pour le 4-3-1-2. Haaland est soutenu par l'international néerlandais Malen et dans leur dos, le capitaine Reus. Bellingham et Reyna écartent le jeu, Dahoud opère dans l'axe. Confronté à de nombreuses absences en défense en début de championnat, Rose n'a pas hésité à aligner le Diable rouge Witsel au poste de défenseur central, comptant sur sa lecture du jeu et ses aptitudes à la relance. En Supercoupe contre le Bayern, le Borussia a expérimenté le 4-4-2, avec un losange médian, mais sans le succès attendu. Le prodige norvégien est une machine à marquer. Son charisme et son style de jeu font de lui une attraction pour les supporters. Ses statistiques à Dortmund sont étourdissantes. Il a disputé 61 matches et déjà a inscrit 62 buts, tout en délivrant 18 passes décisives. La saison dernière, il a marqué dix fois en huit matches de Champions League. Ahurissant.