Samedi, Bordeaux commençait sans Yoann Gourcuff, mais le meneur de jeu breton fut encore décisif. Rentré au jeu à 1-0, Gourcuff fut à la base du deuxième but (un coup franc dévié) contre Boulogne-sur-mer. Depuis le départ de Karim Benzema, Gourcuff porte, seul, l'étiquette de star française de la Ligue 1. Et il se montre digne de son statut de joueur de l'année. En 2009, Gourcuff a déjà inscrit 13 buts et trône, ex aequo, en tête du classement des buteurs (avec quatre réalisations). " L'année passée, on a découvert non seulement le plus grand technicien depuis ZZ et un athlète capable d'enchaîner sans sourciller les matches de haut niveau mais aussi un jeune homme au tempérament affirmé ", écrivait récemment France Footba...

Samedi, Bordeaux commençait sans Yoann Gourcuff, mais le meneur de jeu breton fut encore décisif. Rentré au jeu à 1-0, Gourcuff fut à la base du deuxième but (un coup franc dévié) contre Boulogne-sur-mer. Depuis le départ de Karim Benzema, Gourcuff porte, seul, l'étiquette de star française de la Ligue 1. Et il se montre digne de son statut de joueur de l'année. En 2009, Gourcuff a déjà inscrit 13 buts et trône, ex aequo, en tête du classement des buteurs (avec quatre réalisations). " L'année passée, on a découvert non seulement le plus grand technicien depuis ZZ et un athlète capable d'enchaîner sans sourciller les matches de haut niveau mais aussi un jeune homme au tempérament affirmé ", écrivait récemment France Football. " Il a des choses que d'autres n'ont pas, comme la capacité de renouveler des efforts de haute densité ", ajoute le préparateur physique de Bordeaux, Eric Bedouet. " Souvent, quelqu'un d'endurant n'est pas aussi résistant. Lui, il est les deux à la fois. " Mais cette confirmation ne surprend personne. Laurent Blanc savait qu'il avait fait le plus dur en conservant l'ossature de son équipe. Seul le défenseur Souleymane Diawara est parti à Marseille. Même Marouane Chamakh, qui voulait partir et était courtisé par Arsenal et West Ham, a décidé de rester. Didier Deschamps l'avait d'ailleurs affirmé lorsqu'on collait sur l'OM l'étiquette de favori après sa campagne de transfert faramineuse : " Rien ne vaut l'expérience d'un groupe uni depuis deux ans ", faisant référence à Bordeaux. La semaine passée, les médias français qui se focalisaient sur Marseille-Milan et sur l'entrée de Lyon en Ligue des Champions, ont surtout découvert une formation girondine bien plus mature que la saison passée. En ramenant un point de la Juventus, Bordeaux a surpris l'Hexa-gone par son intelligence et son expérience. " A la question de savoir si les joueurs ont retenu la leçon de Chelsea ( NDLR : Bordeaux avait sombré à Stamford Bridge lors du premier match de Ligue des Champions), je pense que l'on peut répondre par l'affirmative ", avouait Blanc. Car sur l'impulsion d' Alou Diarra et de Fernando, Bordeaux a contrôlé l'entrejeu de la Juventus. Ce match nul permet à Bordeaux de rester sur une série impressionnante d'invincibilité de 19 rencontres, toutes compétitions confondues. Et d'occuper le siège de leader en Ligue 1, malgré le très bon début de saison de ses concurrents, Marseille et Lyon. LISANDRO LOPEZ, l'attaquant argentin de Lyon, a été élu joueur du mois d'août. Il devance Yoann Gourcuff (Bordeaux) et Marouane Chamakh (Bordeaux). MEHMET BADZAREVIC, l'entraîneur de Grenoble, a été confirmé par son président malgré une sixième défaite d'affilée. Ce n'est jamais bon signe ! NICE vit sur un volcan. Avec 4 points en six journées, l'OGCN est dans le trou. Samedi, lors du derby perdu face à Monaco, des supporters ont tenté de pénétrer dans la tribune présidentielle. Sans succès. Le président Maurice Cohen pourrait être débarqué par les actionnaires. TOULOUSE a vu un de ses supporters blessé gravement lors du déplacement en Europa League, au Partizan Belgrade. JEAN-CLAUDE DASSIER, le président de Marseille, a eu des propos malheureux en déclarant qu'il " ne voulait pas être un président à la libanaise ni à l'africaine ". Certains supporters y ont vu une critique de son prédécesseur, Pape Diouf, d'origine sénégalaise. Dassier a calmé le jeu et la secrétaire d'Etat aux sports, Rama Yade, a proposé un sommet du pastis. Néanmoins, cela reflète un certain ras-le-bol des supporters qui dénoncent l'arrivée de nombreux Parisiens à la tête des différents départements de l'OM. STÉPHANE SESSEGNON, le médian béninois du PSG, a écopé de deux matches de suspension après avoir mis une semelle à Adriano (Monaco). JÉRÉMY TOULALAN, le médian défensif de Lyon, a été essayé au poste d'arrière central contre la Fiorentina, convainquant tout le monde. Une possible réorientation ? STÉPHANE VANDE VELDE