Boost. This will change running forever. Si vous vous intéressez un tant soit peu aux chaussures de course, vous aurez déjà remarqué ce slogan. Adidas possède une nouvelle arme et n'a pas lésiné pour en assurer la promotion. La technologie d'amortissement des chocs est cruciale pour les chaussures de course. Notre vie sédentaire a affaibli les muscles du pied et, à moins que vous ne soyez un adepte de la course naturelle, soit quasiment pieds nus, pour les renforcer, votre pied a bien besoin de cet amortissement, d'autant que la plupart des gens co...

Boost. This will change running forever. Si vous vous intéressez un tant soit peu aux chaussures de course, vous aurez déjà remarqué ce slogan. Adidas possède une nouvelle arme et n'a pas lésiné pour en assurer la promotion. La technologie d'amortissement des chocs est cruciale pour les chaussures de course. Notre vie sédentaire a affaibli les muscles du pied et, à moins que vous ne soyez un adepte de la course naturelle, soit quasiment pieds nus, pour les renforcer, votre pied a bien besoin de cet amortissement, d'autant que la plupart des gens courent pour améliorer leur condition (lisez gommer leur excédent de poids). Une chaussure qui assure un excellent amortissement et qui, en plus, vous rend une partie de l'énergie absorbée par le choc est donc intéressante. Quelque 90 % de toutes les chaussures de course ont recours à la même technologie, l'EVA, une sorte de mousse qui fait ses preuves depuis des années. En collaboration avec BASF, le géant de la chimie, Adidas a mis au point un matériel nouveau, le TPU, un matériau en grains qui est littéralement gonflé pour produire des milliers de petites capsules d'énergie. Ce matériau est maintenant présent dans une chaussure de course baptisée EnergyBoost. Le brevet est limité dans le temps de sorte qu'il faut la faire connaître très vite. Ses avantages sont impressionnants. Pas de perte de qualité sous des températures extrêmes, un meilleur amortissement, la meilleure absorption et le meilleur retour d'énergie du marché ! Selon une étude comparative américaine qui a passé 800 modèles en revue, c'est la meilleure chaussure. D'un naturel sceptique, nous l'avons essayée, car malgré les commentaires positifs des magazines spécialisés, rien ne vaut l'expérience personnelle. Première impression ? La suspicion. Cette semelle, composée de mousse tendre, à première vue, va-t-elle supporter l'impact de nos kilos sur un parcours de 12 kilomètres, sur une surface de pavés, de caillasse et de dolomite ? Deuxième impression, en marchant en rue. La surprise. La chaussure est très élastique. Comme toutes les nouvelles, elle nous souffle notre esprit critique. Le test de course se déroule très bien. Bonne adhésion, foulée rebondissante, puissance, malgré le vent contraire. Nous courons sur l'avant du pied et nous aimons sentir le contact avec le sol : il est souple, pas au point d'être irritant mais souple, doux. Même sur les pavés et la pierraille. Ce n'est pas le moment de réaliser un chrono mais pendant trois phases d'intervalles, nous accélérons nettement et l'impression est excellente. La foulée reste bondissante. Nous ne savons pas si cela nous permettra de courir plus vite mais le confort est vraiment parfait. En 2013, c'est déjà très important. PAR PETER T'KINT - IMAGES: ADIDAS/ GF