Au début de la saison passée, c'est Paul Put qui présidait aux destinées sportives du Lierse. En combinaison avec des joueurs assoiffés d'argent et la mafia chinoise des paris, ce passage faillit être fatal aux Jaune et Noir. Suite à l'arrivée, forcée ou pas, du Néerlandais René Trost, quelques jeunes du cru ont été intégrés. Après une belle remontée au deuxième tour, le Lierse put éviter la relégation et Trost essaie de continuer sur cette lancée. A 41 ans, il semble avoir le profil adéquat pour faire de ces jeunes loups des footballeurs accomplis. Il nous présente ici les gamins de son équipe.
...

Au début de la saison passée, c'est Paul Put qui présidait aux destinées sportives du Lierse. En combinaison avec des joueurs assoiffés d'argent et la mafia chinoise des paris, ce passage faillit être fatal aux Jaune et Noir. Suite à l'arrivée, forcée ou pas, du Néerlandais René Trost, quelques jeunes du cru ont été intégrés. Après une belle remontée au deuxième tour, le Lierse put éviter la relégation et Trost essaie de continuer sur cette lancée. A 41 ans, il semble avoir le profil adéquat pour faire de ces jeunes loups des footballeurs accomplis. Il nous présente ici les gamins de son équipe. " Matthias peut se débrouiller aussi bien au back gauche qu'à droite. Il possède une capacité de course énorme, est rapide et a un bon timing. Malgré sa petite taille, on ne le passe pas facilement. Il a le mérite de s'accrocher, même si vous l'avez passé une première fois. C'est une véritable sangsue pour un attaquant. Je n'ai pas peur de l'aligner dans l'équipe contre un attaquant de poche très mobile ". René Trost : " Thomas possède un drive énorme et ne renonce jamais. Cet engagement exceptionnel est une qualité mais comprend des risques. Il en veut parfois trop et devrait mieux doser ses efforts. Il doit apprendre à choisir le moment opportun pour aller de l'avant. Il possède un bon passing et je suis satisfait de ses qualités de base de défenseur. Il joue sans complexes. A 17 ans, il a déjà prouvé l'an dernier qu'il avait de l'avenir. Maintenant qu'il est connu, il ne doit pas se mettre à planer. Le fait d'avoir disputé quelques matches la saison dernière et d'avoir démarré comme titulaire cette année ne lui assure pas de disputer l'intégralité des 34 matches de championnat. Il est possible qu'il connaisse un creux. Nous lui avons fait signer pour deux ans. Passé ce délai, il se peut qu'il soit mûr pour une étape supplémentaire ". " Seth a été suivi de manière intensive l'an dernier à Wilrijk en Promotion. En réalité sa position est médian défensif mais je l'utilise comme back gauche. Seth lui aussi donne tout ce qu'il a et joue parfois à la limite , sans compromis. Il ne va pas hésiter parfois à prendre la balle et le joueur. Mais lui est costaud, s'il reste au sol on sait que c'est sérieux. Jusqu'à présent, il a suivi tous les entraînements, ce qui n'est pas forcément évident lorsqu'on provient des divisions inférieures. Il doit encore s'habituer à la vitesse d'exécution plus élevée. Pour le reste il a parfaitement digéré la transition, même si lui aussi connaîtra ses moments difficiles. C'est alors que je tenterai de le soutenir au mieux. J'ai récemment eu une discussion avec lui pour évaluer ses premiers mois dans l'équipe A. C'est à lui de confirmer. En dehors du terrain, il faut également qu'il adopte un comportement pro. Non pas qu'il commette des bêtises, mais il doit apprendre à prendre soin de son corps et à manger sainement. Seth a d'énormes possibilités : il donne de bonnes passes, a de la taille et est fort de la tête. Pour l'instant, c'est plutôt un homme d'actes que de paroles ". " Kane possède une qualité très importante pour un avant : c'est un tueur dans la dernière phase d'une offensive. Amenez-le dix fois devant le but et il marquera neuf fois. Mais le stade de progression dans lequel se trouve l'équipe fait qu'il n'a pas encore eu beaucoup l'occasion de démontrer ses atouts et d'être très dangereux. Kane doit essayer d'être plus fort et plus dominateur, afin de jouer la transition en attaque de manière plus fluide. Son maniement de balle peut être amélioré et il doit encore apprendre les ficelles du métier. En ce sens, l'arrivée de Bob Peeters est du pain bénit pour lui car il lui apprend ces trucs et astuces. J'ai d'ailleurs dit à Kane qu'il devait voir la présence de Bob comme une bonne chose plutôt qu'une concurrence. En attaque, nous sommes assez bien parés, de sorte qu'il ne jouera peut-être pas tellement et qu'il sera épargné par les blessures. Kane a tout le temps de confirmer ". " Yoni Buyens est un très bon footballeur. J'aurais voulu l'incorporer au noyau A la saison passée mais une opération au ménisque retarda l'échéance. A présent, il a suivi toute la préparation et je compte sur lui. Je pense que dès cette année il apportera sa contribution à l'équipe. Il a la faculté d'accélérer le jeu et joue toujours en un temps. En tant que fan du FC Barcelone de Johan Cruijff je le compare volontiers à José Bakero. Lui aussi réussissait à faire une action utile en une ou deux touches de balle. Voilà pour le type de joueur. Par contre, Yoni commet encore des erreurs : il devrait parfois continuer lui-même une action au lieu de faire transiter le ballon par un partenaire. Il peut aussi jouer comme défenseur central voire comme médian offensif. En préparation, il a joué à ce poste contre United et c'était beau à voir. Pour l'équipe, il est bon que je puisse l'aligner à plusieurs postes. Mais pour lui, il vaudrait mieux qu'il se développe dans un rôle bien précis. Histoire d'être très bon à une place plutôt que moyennement bon à plusieurs. C'est donc à moi de regarder où je vais le positionner à long terme, car cette saison j'aurai sans doute besoin de lui aux quatre coins du terrain. Pour l'instant, l'important pour lui consiste à engranger les minutes de jeu, bien s'entraîner et rester en condition ". " Robin peut également être aligné comme médian défensif. Il peut délivrer une bonne passe du gauche comme du droit. J'ai rarement vu cela. Cela lui réussit bien à l'entraînement, pas toujours en match. Il doit donc apprendre à gérer la pression. Tenir un homme n'est pas trop son truc, comme Jérôme Van Der Zijl peut le faire par exemple. Il me fait davantage penser à un ancien libero, qui aime combler les espaces. Mais en tant que défenseur du Lierse, on a rarement ce luxe bien sûr. Si l'adversaire joue avec un seul attaquant, c'est possible. Il lit bien le jeu et a une bonne vista ". " Steve est très fort balle au pied. Il est capable de dribbler un homme et donner un centre précis. Sa qualité principale est qu'il peut surgir de n'importe où tel un diable sorti de sa boîte. Ses qualités de finisseur devant le but sont encore à améliorer. Steve est conscient qu'il va à présent devoir travailler dur. Auparavant, il avait une tendance à se laisser aller. Bien sûr, il est encore très jeune ". BJORN BORGT