C'est assez rare pour le souligner : le PSG de Paul Le Guen a réussi un transfert. Arrivé cet été, le jeune Guillaume Hoarau est devenu la nouvelle coqueluche des supporters après sa prestation trois étoiles contre Marseille. Avec deux buts, il avait été l'artisan principal du succès parisien au Vélodrome (2-4). " Ce qu'il a réalisé là-bas montre qu'il a franchi un palier dans sa progression ", explique son ancien entraîneur, Jean-Marc Nobilo, " Il a réalisé en Ligue 1 ce qu'il réalisait avec nous en Ligue 2. "
...

C'est assez rare pour le souligner : le PSG de Paul Le Guen a réussi un transfert. Arrivé cet été, le jeune Guillaume Hoarau est devenu la nouvelle coqueluche des supporters après sa prestation trois étoiles contre Marseille. Avec deux buts, il avait été l'artisan principal du succès parisien au Vélodrome (2-4). " Ce qu'il a réalisé là-bas montre qu'il a franchi un palier dans sa progression ", explique son ancien entraîneur, Jean-Marc Nobilo, " Il a réalisé en Ligue 1 ce qu'il réalisait avec nous en Ligue 2. " Car, c'est bien là que résidait l'in-connue. Hoarau a cassé la baraque la saison passée en L2 en aidant Le Havre à être champion grâce à ses 28 réalisations. Ses prestations lui avaient valu d'être courtisé par les plus grands clubs de Ligue 1 et même par certains cercles étrangers comme Chelsea. Impossible de connaître le prix du transfert mais Hoarau aurait coûté quelques millions d'euros à Paris. Restait donc une inconnue : comment Hoarau allait-il s'adapter au climat étouffant du PSG et à la Ligue 1 ? Utilisé comme unique avant-centre par Le Guen, Hoarau a d'abord fait valoir ses qualités de travailleur mais depuis que le PSG lui a adjoint Péguy Luyindula, Hoarau est plus à l'aise. Comme en témoigne son match à Marseille. Pourtant, lors de ses premières rencontres, il n'a pas été épargné par les critiques. " On doit apprendre la patience avec ce joueur qu'il faut laisser avancer gentiment car, des étapes, il y en aura d'autres ", ajoute Nobilo. " Arriver directement du PSG et prendre la suite de Pauleta n'était pas évident. " A 24 ans, Hoarau est donc la bonne surprise du début de championnat parisien. Buteur mais surtout travailleur. " Le sens du sacrifice qui le caractérise dessine tout le contraire d'un joueur individualiste, tant il sait donner avant de recevoir ", écrivait le bihebdomadaire France Football. Hoarau défend beaucoup, passant parfois un quart d'heure par matches dans le rectangle de ses propres couleurs. Mais il défend également en harcelant sans relâche la défense adverse. Et en phase offensive, il peut servir de pivot efficace (1,92m), jouant souvent dos au but, mais aussi de finisseur complet. YOANN GOURCUFF, le médian de Bordeaux disputera le titre de joueur du mois d'octobre à Guillaume Hoarau (PSG) et à l'attaquant de Caen, Steve Savidan. JUNINHO, le capitaine de Lyon, a marqué contre le Steaua Bucarest son 40e coup franc. En inscrivant son 16e but en coupes d'Europe, il a rejoint Sonny Anderson, le meilleur buteur lyonnais. NANTES fait le forcing pour s'adjuger les services de Sylvain Wiltord (Rennes) lors du prochain mercato. Par ailleurs, le FCNA a licencié Eric Cubilier pour faute grave, après avoir rejeté le joueur en CFA2. Le défenseur avait fait acter son rejet par un huissier, ce qui n'a pas plu à la direction. JÉRÉMIE JANOT, le gardien de Saint-Etienne, a présenté ses excuses après avoir cassé une vitre lorsqu'il avait appris qu'il ne serait pas titulaire contre Rosenborg. Dans cette rencontre, les Verts se sont imposés 3-0 avec un but de Kevin Mirallas. L'avant est monté à la mi-temps ce week-end face à Rennes. ULRICH RAME, le gardien de Bordeaux, sera absent quatre semaines à cause d'une lésion musculaire. STÉPHANE DALMAT, le médian de Sochaux, a écopé de quatre matches de suspension après avoir tacklé sèchement Miralem Pjanic (Lyon) qui souffre d'une fracture du péroné. LILIAN LASLANDES, l'ancien buteur de Nice et de Bordeaux, a décidé de devenir handballeur. STéPHANE VANDE VELDE