Le championnat de D1 a repris ses droits le week-end dernier et en prélude à la 19e journée, avait lieu mercredi la remise du traditionnel Soulier d'or au casino d'Ostende. Les pronostics allaient bon train comme d'habitude, et à ce niveau, on peut dire que la presse francophone ne s'est pas trompée. Le sacre de SergioConceiçao est totalement mérité sur ses performances footballistiques exclusivement. Je trouve que cette récompense doit être attribuée à un joueur au comportement presque irréprochable aussi bien sur que...

Le championnat de D1 a repris ses droits le week-end dernier et en prélude à la 19e journée, avait lieu mercredi la remise du traditionnel Soulier d'or au casino d'Ostende. Les pronostics allaient bon train comme d'habitude, et à ce niveau, on peut dire que la presse francophone ne s'est pas trompée. Le sacre de SergioConceiçao est totalement mérité sur ses performances footballistiques exclusivement. Je trouve que cette récompense doit être attribuée à un joueur au comportement presque irréprochable aussi bien sur que en-dehors du terrain. Or, là, on peut affirmer que ce ne fut pas toujours le cas. Un autre événement qui m'a également interpellé (qui n'a rien à voir avec notre championnat), est le départ d' EmileMpenza de Hambourg pour les pétrodollars et contrairement à ses propos, la principale raison de ce transfert est bien sûr financière. Il est dommage qu'à 27 ans seulement le cadet des frangins va évoluer dans un championnat qui, quoiqu'on en dise, n'a rien à voir avec la Bundesliga. Mais le fait qui a retenu le plus mon attention en ce début d'année, est la nomination en tant qu'arbitre de D1 de Jérôme Efong Nzolo. Et cette promotion me fait particulièrement plaisir car sa manière d'arbitrer correspond tout à fait à ma vision personnelle de la fonction. Diriger les rencontres sérieusement sans se prendre au sérieux, voilà une philosophie que beaucoup d'hommes en noir devraient adopter car il n'y a rien de plus énervant pour les joueurs comme pour les entraîneurs qu'un directeur de jeu hautain et qui veut jouer au gendarme. Tout le contraire de notre homme qui, avec son éternel sourire, fait comprendre qu'il fait partie intégrante du jeu et qu'il est sur le terrain pour prendre autant de plaisir que les joueurs. J'ai eu la chance de le croiser comme referee une petite dizaine de fois et à l'exception d'une prestation très moyenne, toutes les autres furent excellentes. Si les joueurs pouvaient présenter un tel bilan, le niveau de notre football n'en serait que meilleur. Jérôme est quelqu'un qui peut réaliser une carrière à la Marcel ( Van Langenhove et Javaux), ce qui signifie beaucoup de complicité et de respect avec les footballeurs et les coaches. J'espère qu'il restera lui-même et que son approche des matches sera toujours la même. C'est comme cela qu'il est le meilleur. Il faut également espérer que certains énergumènes présents dans nos stades de l'élite n'adopteront pas une attitude raciste vis-à-vis du Belgo-Gabonais. La seule chose que je déplore suite à l'avancement mérité que reçoit Jérôme en ce début 2006, est que les matches de mon équipe seront probablement moins souvent dirigés par ce sympathique arbitre. Bon vent Jérôme ! etienne delangre