Au cours de ses années passées en Amérique du Sud, on disait de Beñat San José qu'il était un coach flexible, capable d'installer une possession soignée ou de façonner un bloc très compact en fonction des hommes qui composaient son vestiaire. Après quelques semaines de tâtonnements, compliquées par un mercato parfois difficile à suivre, le Basque a misé sur la deuxième option pour construire son équipe d'Eupen. Lancés depuis la fin du mois ...