Claude Hulet, réalisateur quasi hebdomadaire de Studio 1 La tribune, dévoile les secrets de fabrication du DVD récapitulatif de la saison 2009-2010.
...

Claude Hulet, réalisateur quasi hebdomadaire de Studio 1 La tribune, dévoile les secrets de fabrication du DVD récapitulatif de la saison 2009-2010. Pourquoi un DVD et plus un livre ?C'est un choix de Michel Lecomte. Nous avions envie de faire ressortir le côté drôle et détonant de certains passages. Le DVD permet aussi aux personnes qui n'ont pas vu les émissions de s'y intéresser. Comment le tri s'est-il opéré ? Michel a demandé à ses chroniqueurs et à ses journalistes de choisir leurs souvenirs marquants. Puis, on s'est mis au travail. Vous avez dû revoir toutes les émissions ? Exact ! Nous avons facilement retrouvé des séquences alors que d'autres étaient plus confidentielles. On prenait des notes au fur et à mesure et on rassemblait les images. Finalement, on s'est rendu compte que le produit final durait plus de quatre heures ! Nous l'avons réduit à 2 h 30. Cela n'a pas été simple car, en télé, le temps de parole des intervenants est parfois long. Combien de temps le montage final a-t-il duré ? Deux semaines. Il a fallu opérer des choix, trouver un fil conducteur. On a vite compris qu'aligner les coups de gueule de Stéphane Pauwels, par exemple, n'était pas l'idéal. Nous avons opté pour un déroulement plus thématique et chronologique, en mêlant des thèmes parfois éloignés : l'affaire Mouscron, les soucis de Charleroi, la mauvaise passe du Standard, l'envolée d'Anderlecht... On suit l'évolution de ces affaires pendant la saison, au gré des interventions des acteurs et des rebondissements de l'actu, ce qui assure une structure au produit. Quels sont vos coups de c£ur ? Je peux revoir dix fois la chronique de Carl Huybrechts sur Michel Preud'homme et le parking, je rigole toujours autant. Il a un ton, une voix, un français qui lui donnent beaucoup d'originalité. La visite de Laszlo Bölöni a été effrayante. Avec ses papiers, on aurait dit un avocat venu pour se défendre au tribunal. Il a énoncé ses arguments avec une force intellectuelle impressionnante. Puis, je retiens des échanges, parfois plus anodins, entre Pauwels et Benoît Thans ou bien avec des invités. La tribune, c'est une émission facile à réaliser ? Pas du tout. Ça part dans tous les sens. En fonction des invités, l'émission peut démarrer comme une F1 ou se traîner. On ne s'en rend pas compte mais il y a 2 h 15 de direct à gérer avec huit caméras, une conduite à suivre, des sujets à traiter, des dizaines d'images à montrer, des temps de parole à respecter,... Mais Michel Lecomte est très fort. Il sent quand il doit mettre la pression, passer à autre chose, etc.