Quels sont vos hobbies?
...

Quels sont vos hobbies?Danny Boffin: Le jet-ski et le karting. Nous avons commencé le jet-ski en France, sur la Moselle, le grand étang, comme ils disent là. J'ai d'abord dû obtenir un permis de conduire pour cet engin. J'en ai acheté un chouette. Il fait du cent kilomètres à l'heure sur l'eau. Il vire sec. Nous pratiquons le karting en salle. Ça va mais le vrai karting se pratique sur un circuit, à l'extérieur. Ça donne des sensations. On a l'impression de voler à ras de terre. Nous aimerions en acheter un et rouler sur le circuit de Genk. Si c'est interdit contractuellement? Avant, on ne pouvait même pas avoir de moto mais j'en ai toujours eu une. Ce n'est dangereux que quand on fait de la compétition, qu'on roule contre des amis. Les bolides sont une autre de vos passions.Il ne s'agit pas tant de vitesse pure que d'accélération. Une petite auto atteint facilement les 200, de nos jours, mais ce n'est pas de ça qu'il s'agit: plutôt de la vitesse à laquelle on passe de zéro à cent. Les plus récentes étaient une BMW M5, une Carrera normale, une Carrera 4, une BMW M3. Je ne les ai pas depuis un an que je commence à flipper et il m'en faut une nouvelle. J'adore les Porsche. Une du club? Non, mais vous avez déjà vu les voitures de Saint-Trond? Couvertes d'autocollants jaunes, avec STVV en grandes lettres. On vous voit arriver à un kilomètre. Je ne roule pas avec ça.De qui êtes-vous supporter?De Michael Schumacher. Je lis tout ce qui paraît à son sujet. J'ai acheté le casque avec lequel il a été champion, j'ai des photos, un tee-shirt, etc.Vous aimez les courses réservées aux Flamands célèbres et aux riches amateurs, style 24 Heures de Zolder? De là à y participer...S'ils m'appellent, je viens tout de suite. Je ne serais pas le seul car Yves Vanderhaeghe serait aussi intéressé, comme Michaël Goossens et Philippe Léonard. Emile Mpenza aussi, peut-être, bien que son accident l'ait sans doute refroidi.Que pensez-vous des tatouages?Je suis en train de les faire enelver. A l'époque de la World Cup d'Amérique, j'en avais fait réaliser deux. Les couleurs ressortaient très bien. A l'époque, elles étaient très vives. Je n'ai pas de regrets mais les tatouages actuels sont tous noirs. J'avais l'intention de m'en faire faire un, mais avec un troisième sur le bras, j'aurais commencé à ressembler à une peinture sur pattes. Je fais donc effacer les couleurs. Vous avez une petite barbiche. Vous suivez la mode?Mon coiffeur a proposé de faire quelque chose de spécial: teindre mes cheveux en blanc, me tailler une barbichette. Ça ne me dérange pas, et à la maison, on dit que ça me va bien. Quand je vois les photos d'avant, avec ce look à la Michael Jackson... C'était la mode des cheveux bouclés, très épais, et je l'ai suivie. Quand je me revois, je me dis: -Non, Danny, ça ne va pas.Vous avez beaucoup de gadgets américains dans votre living: un juke-box, un flipper.Je les ai cherchés avec soin. L'un d'eux est spécial. C'est un appareil officiel de la Coupe du Monde 94. On doit encore me livrer deux jackpots. Je fais attention aux prix car on demande parfois des sommes dingues. Je n'ai plus assez de place pour un kicker. Nous devrons attendre d'avoir emménagé dans notre nouvelle maison. Je veux y installer des engins américains autour de la piscine, avec un petit bar et des jeux. Ils doivent bien marcher, car le soir, il m'arrive souvent de jouer deux heures au flipper.Et l'électronique?J'ai un ordinateur et une caméra mais je n'ai pas assez de patience pour ça. Il faut que je puisse m'y mettre tout de suite. Je n'ai presque pas filmé les enfants. J'ai donné la caméra à mon frère. C'est intéressant à regarder plus tard mais je n'ai pas la patience de tout filmer.Avez-vous des hobbies?Marie-Christine: Les chiens, la musique, le fitness. En fait, un de mes quatre chiens appartient au frère de Danny mais nous devons l'élever et je pense qu'il restera avec nous. Vous chantez.Je suis membre d'une chorale depuis 25 ans déjà. J'adore chanter. Je chante généralement en solo aux mariages, avec le choeur en arrière-plan. Je continue à couver l'ambition de faire carrière mais je crains d'être trop âgée. On s'intéresse surtout aux très jeunes chanteuses. Me produire en studio m'intéresse moins. Je n'aime pas trop rester à l'arrière-plan. Je n'aime pas la house, je préfère la musique contemporaine. J'aime beaucoup chanter les airs de Shania Twains. J'ai moi-même renoncé, en quelque sorte. Mon père dirigeait la chorale et il me soutenait, mais enregistrer quelque chose soi-même coûtait terriblement cher.Danny s'acquitte-il de tâches ménagères?Oui, faire la vaisselle, passer l'aspirateur, il le fait. Mais pas nettoyer. Si je suis malade, il cuisine. Je ne suis pas un cordon bleu, je me contente de plats banals. Je ne sais pas préparer des petits plats spéciaux comme du poisson.La mode est-elle importante pour vous?Plutôt, et j'aimerais ouvrir une boutique. Nous cherchons quelque chose. J'ai davantage de temps depuis que les enfants vont à l'école et j'ai toujours aimé travailler. Je ne vendrais pas de grandes marques, plutôt des vêtements pour Monsieur et Madame Tout le Monde. C'est ce que je veux. Danny préférerait un magasin d'articles de sport. Ça m'intéresse moins, mais s'il le désire, on le fera. Après mes humanités, j'ai entamé des études d'institutrice -mon père était directeur d'école- mais je les ai interrompues. Je le regrette amèrement.Les enfants sont-ils gâtés?Surtout par Danny.Partagez-vous les loisirs de Danny?Pas sa passion pour la vitesse. Je me fâche quand il y va trop fort, même si on dit que je roule également trop vite et trop sauvagement. Les bolides ne m'intéressent pas et je ne peux pas conduire sa Porsche. J'ai peur de rouler avec Danny et nous avons souvent des discussions à ce sujet.Est-il romantique?Pas du tout, même s'il m'offre souvent des cadeaux et que, depuis quelque temps, il allume des bougies le soir. Je suis extrêmement romantique, j'aime manger en tête à tête, mais c'est rare. Souvent, nous sortons avec des amis, à plusieurs couples. J'aime aussi passer une soirée tranquille à la maison, avec Danny et les enfants.Et les voyages?J'aime beaucoup mais c'est difficcile avec un footballeur. Je suis partie deux années de suite seule avec les enfants car il n'avait pas le temps. Cette année, nous avons la construction de la maison; nous ne pouvons pas partir. J'aimerais découvrir des pays lointains: le Mexique, l'Amérique, l'Australie. Ce sera pour plus tard.Etes-vous impatiente qu'il mette fin à sa carrière?Non, car je sais qu'il adore toujours jouer. Je pense que la fin de sa carrière sera très dure à accepter. Il n'en trahit pas grand-chose mais je crois que ça lui fait peur. On le critique, même au sein de la famille: son père, son frère, et il réagit mal: -Dites tout de suite que je suis usé! Je l'ai prévenu: je ne suis pas sûre qu'il ait fait le bon choix. J'aime beaucoup Saint-Trond mais je ne sais pas si revenir constituait la bonne solution. Maintenant, ces doutes refont surface. Je me demande si le football tel qu'il est pratiqué ici lui convient. Peter T'Kint "Je recherche l'accélération de 0 à 100 à l'heure" "Sa fin de carrière sera très dure à accepter"