" Peut-être était-ce mon dernier match à Anderlecht ", confiait Danny Boffin (38 ans) la saison dernière, après Anderlecht-St-Trond. Il y a un mois, on ne donnait plus cher de sa peau mais, alors que, le week-end prochain, il y a un certain Anderlecht-STVV au programme, il a été à la base de la large victoire des Canaris à Beveren. " Je me sens en pleine forme. Je redeviens moi-même ", a-t-il déclaré. " On a parlé d'arthrose mais il s'agissait simplement d'une grave inflammation des chevilles. Il n'y a pas d'usure. Evidemment, tou...

" Peut-être était-ce mon dernier match à Anderlecht ", confiait Danny Boffin (38 ans) la saison dernière, après Anderlecht-St-Trond. Il y a un mois, on ne donnait plus cher de sa peau mais, alors que, le week-end prochain, il y a un certain Anderlecht-STVV au programme, il a été à la base de la large victoire des Canaris à Beveren. " Je me sens en pleine forme. Je redeviens moi-même ", a-t-il déclaré. " On a parlé d'arthrose mais il s'agissait simplement d'une grave inflammation des chevilles. Il n'y a pas d'usure. Evidemment, tout le monde en souffre un peu. L'inflammation est due à la dureté des terrains. Elle a fait trinquer toutes les articulations ". De là à espérer qu'il pleuve fort samedi ? " Ça n'apporterait pas grand-chose. L'essentiel, par un temps pareil, est qu'un terrain soit arrosé. Je ne pense pas que ça constitue un problème à Anderlecht ". Suite aux rénovations faites au Staaien, St-Trond dispute ses trois premiers matches en déplacements. " Nous visions un quatre sur neuf. Avec quatre sur six, nous sommes donc dans les temps. La saison passée, nous avions quatre unités après trois matches, dont un à domicile. Cette fois, nous avons un déplacement à Anderlecht, sans oublier qu'à Beveren, ces dernières années, nous ne prenions jamais de point. J'espère quand même que notre stade sera prêt pour accueillir Westerlo lors de la quatrième journée. Ça exigera encore beaucoup de soirées de travail ". Le STVV est coutumier d'exploits contre Anderlecht. Faut-il s'attendre à un nouvel exploit ? " Il peut venir de tout le monde mais nous devons rester réalistes car Anderlecht tourne vraiment très bien. Il faudra tenter de conserver le nul le plus longtemps possible ". Boffin préfère évoluer dans l'axe, en 4-3-3. A Beveren, il a de nouveau glissé à gauche, St-Trond évoluant en 4-4-2. " Je suis moins à l'aise sur le flanc mais c'était exceptionnel. L'entraîneur a motivé sa décision par la faiblesse de Beveren dans l'axe. En plus, après le repos, ça a été mieux, avec Thomas Caers à la place de Stijn Vangeffelen à l'arrière gauche. J'ai pu reprendre une position plus centrale ". Jochen Janssen et Boffin s'entendent bien : " Il garde facilement le ballon et peut centrer. C'est intéressant pour des joueurs qui, comme moi, jaillissent de la deuxième ligne. Grâce à lui, quand nous sommes sous pression, nous pourrons jouer en profondeur ". Au fait, est-ce la dernière saison du médian ? " Non. Je peux continuer plus d'un an, dans ma forme actuelle. Nous verrons à la fin de la saison. Mettre un terme à ma carrière active ne veut pas dire que je raccrocherai mes crampons. Le frère de ma femme joue en 2e Provinciale et un de mes frères est joueur-entraîneur en P4. Qui dit que je ne continuerai pas à ce niveau, pour le plaisir " ? (C. Vandenabeele)