À son tour, la CBAS a écouté de longues heures de plaidoirie au sujet du volet matchfixing de l'Opération Mains Propres. Cette affaire tourne autour de soupçons de falsification de compétition, lors du match qui opposait le YRFC Malines à Waasland-Beveren le 11 mars 2018. Les deux clubs peuvent encore craindre une sanction aggravée, après que la Commission des Litiges de l'Union belge a, en première instance, uniquement condamné les Malinois. Champions de D1B, les Sang et Or ont été invites à prolonger leur séjour dans l'antichambre de l'élite.
...