Ruud Van Nistelrooy est revenu par la grande porte, ce qui lui a valu un transfert-record à Manchester United. Est-ce le moment idéal pour lui?
...

Ruud Van Nistelrooy est revenu par la grande porte, ce qui lui a valu un transfert-record à Manchester United. Est-ce le moment idéal pour lui?Bob Peeters : Je pense bien et j'en suis heureux pour lui car Ruud est un garçon charmant. Il a livré une saison superbe l'année dernière avant de s'occasionner une blessure qu'on ne souhaite à personne. Heureusement, Ferguson est un homme de parole. Ruud retrouvera son niveau s'il peut encore disputer quelques matches maintenant et prendre part à la totalité de la préparation. Je suis convaincu qu'il a tout pour réussir en Angleterre. Il n'a que 24 ans, il possède une excellente technique, il est rapide et il marque facilement. Il est également travailleur. Au début, il devra s'habituer à la pression mais il est mentalement très solide. Jaap Stam a franchi le même cap que lui avec succès. Seule l'expérience internationale fait encore défaut à Van Nistelrooy. Une fois qu'il l'aura acquise, il émargera à l'élite mondiale. On n'acquiert ce statut qu'en travaillant quotidiennement avec les meilleurs. On atteint ainsi un rendement supérieur à l'entraînement comme dans les matches. Mais il a besoin d'un crédit de temps, après neuf mois d'inactivité. Les Pays-Bas ont battu Chypre 4-0 mais suite à leur match nul 2-2 au Portugal, ils conservent peu de chances de qualification. Y croyez-vous?Quand même. Ils doivent gagner en Irlande. Ils sont toujours capables d'apporter un peu plus aux moments décisifs. Je suppose qu'ils devront disputer des barrages. Ils semblent en tout cas avoir saisi qu'il était moins une. La plupart des internationaux ont un calendrier très chargé et ne sont pas particulièrement motivés à l'idée d'affronter Chypre ou Andorre. Ils étaient bien contre le Portugal, mais ils ont laissé filer le match. Cet incident prouve une fois de plus que le seul talent ne suffit pas. On commence à remettre le travail de Louis van Gaal en question. Il ne parvient pas à apporter un plus au groupe. Tout le monde s'imaginait qu'il était l'homme de la situation mais son crédit s'épuise. Peut-être est-il davantage un entraîneur de club. Le poste de sélectionneur est délicat. Il faut savoir ce qui trotte dans la tête des joueurs et les motiver en l'espace de trois jours. Inculquer des automatismes à un noyau en deux ou trois séances relève de la mission impossible.Le PSV et le FC Twente disputent le 24 mai la finale de l'Amstel Cup. Le PSV est favori?Difficile à dire. Je pencherais en effet pour Eindhoven car il recèle davantage de talents et il rêve du doublé Coupe-championnat. Toutefois, les épreuves de Coupe réservent souvent des surprises. Le FC Twente vit une saison épouvantable. Il est capable du meilleur comme du pire. Contre nous, il s'est imposé aux tirs au but mais il perd trop de points face aux équipes de bas de classement.L'Ajax va sans doute bientôt prendre congé de deux vieux serviteurs, Aron Winter et Richard Witschge. Il tire la carte de la jeunesse. A juste titre?Oui. On a un peu trop délaissé les jeunes. Ils ont été victimes des bons résultats du club. Adriaanse est resté très conséquent avec lui-même. Il ne tient aucun compte du nom des joueurs. La situation actuelle lui donne raison. Il est toutefois regrettable que deux hommes qui ont animé le football néerlandais pendant des années, grâce à leur expéience internationale et leur technique, en fassent les frais.Tomas Galasek est-il vraiment le meilleur Ajacide du moment, comme le clame Co Adriaanse?Il est excellent. Constamment impliqué dans le jeu, garant d'une bonne récupération du ballon, de passes soignées, sans oublier son sens du but. Je n'imaginais pas qu'il aurait atteint aussi rapidement le niveau requis à l'Ajax. Il se sublime. Sinon, il n'aurait pas été bombardé capitaine. Il jouit de la confiance de l'entraîneur. Il a la chance de l'avoir accompagné de Willem II à l'Ajax. Adriaanse le soutient, il le connaît très bien, sans le dispenser de prester chaque semaine.Le FC Utrecht attendait beaucoup de Stefaan Tanghe mais il ne s'est pas affirmé. On évoque son transfert au Club Brugeois. Serait-ce un transfert raté de 40 millions?Il a connu des problèmes. Il ne faut pas sous-estimer la mentalité néerlandaise. La pression est très forte. En plus, il fait partie de ceux qui doivent déterminer le cours du jeu. Pas comme Stijn Vreven, qui court pendant nonante minutes sur son flanc et y va de bon coeur dans les duels. Stefaan ne peut pas se contenter d'éliminer son concurrent direct. Il a toutefois assez de qualités pour refaire surface. Il est fort possible qu'il quitte Utrecht. Il y perd un temps précieux car il a déjà 29 ans. Il a été confronté à une période d'adaptation et sa blessure est survenue au pire moment car l'équipe a bien tourné en son absence. La culture batave est différente de la nôtre et Stefaan en fait l'amère expérience. Ici, on vous confronte aux faits. Et on n'est pas tendre quand ça ne va pas.Le RBC est pratiquement relégué en D2. Maarten Schops a intérêt à le quitter...Absolument. Nul ne doute de ses aptitudes footballistiques. Tout est dans la tête. Jusqu'à présent, sa carrière a souvent pâti de sa rage de vaincre. Il entre fréquemment en conflit avec les autres. J'ai lu que le RBC avait engagé un psychologue, chargé de mener des discussions de groupe. Je ne sais pas si c'est utile.Le FC Den Bosch est à un souffle de la promotion, en Totodivisie (D2). Il a pourtant de gros problèmes financiers. Il mérite son titre. L'Excelsior s'est vu très limité offensivement par le départ à Feyenoord de son meilleur buteur, David Connolly. Celui-ci inscrit 35 buts, bon an mal an. Den Bosch a laissé partir la moitié de son noyau mais il a conservé les joueurs qui portaient l'équipe et qui étaient vraiment nécessaires.Comment expliquez-vous l'éclosion de Bart Van den Eede?N'oubliez pas qu'il évolue en D2. En Belgique, la tactique d'Emilio Ferrera lui causait des problèmes. Il dispose de plus d'espaces aux Pays-Bas, surtout en D2. La régularité avec laquelle il marque l'encourage mais on ne pourra vraiment le juger que la saison prochaine. Toutefois, son séjour à un étage inférieur a certainement été positif pour son évolution. (F. Vanheule)