Sef Vergoossen quitte Roda JC pour le RC Genk. Est-ce bien vu des dirigeants limbourgeois?
...

Sef Vergoossen quitte Roda JC pour le RC Genk. Est-ce bien vu des dirigeants limbourgeois?Bob Peeters : Je pense bien. C'est un bon entraîneur, qui s'adaptera très bien à la mentalité. Le noyau de Genk se cherche. Sa situation est en tous points comparable à celle que vivait Roda lorsque j'y suis arrivé. Avel Jol, le groupe a dû lutter contre la relégation tandis qu'avec Vergoossen nous nous sommes qualifiés deux fois d'affilée pour une coupe d'Europe. Le RC Genk est également dans le trou et il a besoin de confiance avant tout. Mais n'oubliez pas une chose: il faudra lui accorder un crédit de temps. Nous avons pris un point sur neuf lors de nos trois premiers matches. Il travaille à long terme, sans trop se focaliser sur les résultats. Quel est son principal atout?Il conserve son calme envers et contre tout. Il obtient également un rendement maximal de chaque joueur. A l'entraînement, il met l'accent sur les points positifs, ce qui est essentiel quand ça va moins bien. Toutes les séances se déroulent avec ballon. Il attache beaucoup d'importance à la condition mais il ne fait pas courir les joueurs pour le plaisir. Le premier jour, il nous avait dit : -Le bois a deux aspects. Le positif, c'est qu'on ne peut rien y faire de mauvais. Le négatif, c'est qu'on n'y apprend pas grand-chose. Nous allons donc l'éviter. Je pense qu'en deux ans et demi, nous y avons été trois fois. Il sait très bien quand il doit offrir un répit aux joueurs. Il n'a pas l'air très sévère.Ne vous y trompez pas. Au début, nous nous sommes heurtés quelques fois. La discussion a pris une tournure très dure puis nous avons tous deux mis de l'eau dans notre vin. Mais avec lui, on peut parler de football. Il respecte l'opinion des autres. C'est d'ailleurs typique des entraîneurs néerlandais: ils vous autorisent à donner votre avis. Vergoossen est proche du groupe, il n'a pas besoin de jouer les gendarmes. A condition que les joueurs ne poussent pas le bouchon trop loin.Va-t-il laisser un grand vide à Roda JC?Certes mais il y est resté trois ans. Il y a effectué du beau travail car Roda est à nouveau en lice pour un ticket européen. Il emploie parfaitement les moyens mis à sa disposition. Ceci dit, après trois ans, généralement, les gens préfèrent changer d'air.Le PSV semble bien parti pour reconduire son titre.Comme je l'avais prévu il y a quelques mois. Il est tout simplement le meilleur. Feyenoord a perdu des plumes. Seule la lutte pour les autres places européennes va encore offrir un certain suspense. Le PSV a profité de la largesse de son noyau et du rendement de ses attaquants. Eric Gerets peut même se permettre de laisser Arnold Bruggink sur le banc. En plus, Ruud van Nistelrooy et Eric Addo sont en train de revenir.Feyenoord risque de tout perdre d'un coup, puisqu'il a été battu par Heenrenveen en quarts de finales de la Coupe?L'affronter pour le moment n'est pas un cadeau car il a le vent en poupe. Au début de la saison, Heerenveen a subi le contre-coup de la Ligue des Champions. Perdre à Heerenveen n'a rien de honteux mais Feyenoord ne peut pas se permettre de faux-pas pour l'instant. La deuxième place ne constituera qu'un prix de consolation. Après un excellent début, il a tout laissé filer et je ne pense pas que le PSV va maintenant galvauder son avance. Il est trop bien parti. Feyenoord a certes des circonstances atténuantes: Leonardo a longtemps été disqualifié, Bosvelt, Paauwe et Van Gastel ont été gravement blessés. Feyenoord n'est pas en forme.Peter van Vossen a rompu son contrat. Un geste posé sous le coup de l'émotion?Peut-être mais il a déjà 32 ans et il n'est plus vraiment titulaire. Son remplacement dès la première mi-temps à Willem II a sans doute précipité sa décision. Il ne jouait plus que sur une jambe et faute de vitesse, ses actions n'étaient plus vraiment dangereuses alors qu'avant, c'était sa marque de fabrique. Il ne peut toutefois pas se plaindre de sa carrière. Il a joué pour Anderlecht, l'Ajax et Feyenoord, il a été international, avec à la clef une Coupe du Monde et un Championnat d'Europe.Anderlecht s'intéresse à Ali Elkhattabi et à Barry van Galen. Conviennent-ils au Sporting?Barry van Galen est un très bon footballeur. Technicien doué, il a un formidable abattage et il est parfois très gênant pour l'adversaire. On peut partir à la guerre avec lui, en toute confiance, et il joue vraiment bien. Eu égard à ses qualités, il évolue depuis trop longtemps à un niveau inférieur. Il a quitté Roda JC pour des raisons extrasportives. Le PSV l'a suivi un moment. Elkhattabi est un avant vif mais j'ai des doutes quant à ses qualités mentales. Il a échoué à Heerenveen mais au Sparta, toute l'équipe joue en fonction de lui. Toutefois, au sein d'un grand club, il devra se mettre au service de l'équipe et faire preuve de discipline. Je ne pense pas qu'Aimé Anthuenis accepte des caprices. Toutefois, il marque facilement, il sait écarter un adversaire du ballon et il est toujours dangereux dans le rectangle adverse, que ce soit en contre ou dans un espace restreint. Radzinski a besoin de plus d'espaces que lui pour réaliser une action. Comme finisseur, il a davantage de qualités.On dirait que Wim van Hanegem va réussir à extirper le Sparta de la zone rouge?Il a en tout cas réalisé beaucoup de choses en peu de temps. Il semble avoir trouvé les bonnes clefs. Van Hanegem doit avoir une potion magique. Il est sans doute la bonne personne à la bonne place. Le classement de l'équipe ne reflétait pas sa valeur réelle. Elle ne manque pas de talents: Elkhattabi, Dennis de Nooyer, qui a été récupéré, Steve Goossen, Michel Langerak, David Mendes, qui est promis à un bel avenir.En bas de tableau, le RBC a perdu un match à six points contre Fortuna Sittard et Henk Vos, son meilleur buteur, est à nouveau blessé...Il lui sera en tout cas très difficile de se maintenir. Selon moi, il reste le candidat numéro un à la descente. Il a subi sa métamorphose beaucoup trop tard, faute d'avoir immédiatement jaugé le niveau réel de la D1. Il lui a fallu trop de temps pour lier la sauce et former un véritable groupe. (F. Vanheule)