Malgré la quatrième place au terme du premier tour de championnat, Georges Leekens continue à réclamer des renforts. Il veut instaurer plus de concurrence dans le groupe et, surtout, prévenir une baisse de régime spectaculaire comme celle qui s'était produite la saison dernière. Des noms ont été cités, comme ceux des joueurs serbes renseignés par GordanVidovic, désormais intégré à la cellule scouting : l'arrière droit Damir Mirsic, le défenseur central Alen Basic et l'attaquant Alen Skoro. " Mais nous sommes en contacts avec d'autres joueurs que ceux cités dans la presse ", ajoute LongCouteau.

Le président Jean-Pierre Detremmerie, lui, ne désespère pas de rapatrier temporairement, sous forme de prêt, son enfant prodigue Jonathan Blondel qui ne joue guère à Tottenham. Il a déjà pris langue avec le manager des SpursDavidPleat à ce sujet. " Et je compte me rendre à Londres ces jours-ci pour essayer de le convaincre ", précise-t-il. " Mais c'est loin d'être gagné. Lorsqu'on a discuté de cette possibilité au téléphone, David Pleat s'est déclaré very upset ". Très fâché, parce que Jonathan Blondel aurait refusé le club de D2 qui lui avait été proposé.

Carte rouge au racisme : il y avait du beau monde dans les travées du Canonnier, samedi soir. On notait notamment les présences du président fédéral Jan Peeters et de la ministre de l'Intégration sociale MarieArena. S'ils s'étaient déplacés jusqu'à Mouscron, c'était surtout parce que l'Excelsior avait accepté de relayer l'action entreprise par le Centre pour l'Egalité des Chances et la Lutte contre le Racisme. " CartonrougeauRacisme " veut bannir tout acte, geste, inscription ou parole raciste des stades et, si tant est que cela soit possible, essayer de modifier le comportement des gens dans la vie de tous les jours en leur faisant prendre conscience du phénomène grâce au football.

" Je suis toujours heurté par les quolibets et les cris dont sont victimes les joueurs de couleur ", affirme le président Jean-Pierre Detremmerie. " Récemment, MboMpenza a encore été le souffre-douleur de supporters adverses. Les manifestations racistes dans les stades n'ont pas encore pris en Belgique des proportions aussi inquiétantes qu'en Italie, en Angleterre ou en Allemagne, mais il vaut mieux prévenir que guérir ". (D. Devos)

D.Devos

Malgré la quatrième place au terme du premier tour de championnat, Georges Leekens continue à réclamer des renforts. Il veut instaurer plus de concurrence dans le groupe et, surtout, prévenir une baisse de régime spectaculaire comme celle qui s'était produite la saison dernière. Des noms ont été cités, comme ceux des joueurs serbes renseignés par GordanVidovic, désormais intégré à la cellule scouting : l'arrière droit Damir Mirsic, le défenseur central Alen Basic et l'attaquant Alen Skoro. " Mais nous sommes en contacts avec d'autres joueurs que ceux cités dans la presse ", ajoute LongCouteau. Le président Jean-Pierre Detremmerie, lui, ne désespère pas de rapatrier temporairement, sous forme de prêt, son enfant prodigue Jonathan Blondel qui ne joue guère à Tottenham. Il a déjà pris langue avec le manager des SpursDavidPleat à ce sujet. " Et je compte me rendre à Londres ces jours-ci pour essayer de le convaincre ", précise-t-il. " Mais c'est loin d'être gagné. Lorsqu'on a discuté de cette possibilité au téléphone, David Pleat s'est déclaré very upset ". Très fâché, parce que Jonathan Blondel aurait refusé le club de D2 qui lui avait été proposé. Carte rouge au racisme : il y avait du beau monde dans les travées du Canonnier, samedi soir. On notait notamment les présences du président fédéral Jan Peeters et de la ministre de l'Intégration sociale MarieArena. S'ils s'étaient déplacés jusqu'à Mouscron, c'était surtout parce que l'Excelsior avait accepté de relayer l'action entreprise par le Centre pour l'Egalité des Chances et la Lutte contre le Racisme. " CartonrougeauRacisme " veut bannir tout acte, geste, inscription ou parole raciste des stades et, si tant est que cela soit possible, essayer de modifier le comportement des gens dans la vie de tous les jours en leur faisant prendre conscience du phénomène grâce au football. " Je suis toujours heurté par les quolibets et les cris dont sont victimes les joueurs de couleur ", affirme le président Jean-Pierre Detremmerie. " Récemment, MboMpenza a encore été le souffre-douleur de supporters adverses. Les manifestations racistes dans les stades n'ont pas encore pris en Belgique des proportions aussi inquiétantes qu'en Italie, en Angleterre ou en Allemagne, mais il vaut mieux prévenir que guérir ". (D. Devos)D.Devos