Quel genre de musique vous plaît le plus?

Birger Maertens (22 ans, FC Bruges): Surtout la pop et le top-30. J'aime écouter la musique de Marco Borsato, même si je n'ai encore jamais assisté à un de ses concerts. Bientôt, l'équipe va assister à celui de Clouseau, au Sportpaleis d'Anvers.
...

Birger Maertens (22 ans, FC Bruges): Surtout la pop et le top-30. J'aime écouter la musique de Marco Borsato, même si je n'ai encore jamais assisté à un de ses concerts. Bientôt, l'équipe va assister à celui de Clouseau, au Sportpaleis d'Anvers. Sortez-vous beaucoup?Non, d'une part, à cause de Luna, la fille de Nathalie. Elle a trois ans et demi. En plus, le Club joue deux matches par semaine et il me reste peu de temps pour sortir depuis le début de la saison.Le romantisme est-il important dans votre relation?Je pense qu'il l'est dans toute union. Il faut qu'il y ait quelque chose, hein! Entreprendre une activité avec Nathalie suffit à mon bonheur.Etes-vous chien ou chat?Chien, car j'en ai un et Nathalie aussi. Quand j'étais petit, je voulais déjà un chien. J'ai un golden retriever, qui est chez mes parents pour l'instant.Habitez-vous encore chez vos parents?Je fais la navette! J'habite à mi-temps chez mes parents et le reste du temps chez mon amie. Nathalie a un appartement proche de la digue. Je m'y sens très bien.Etes-vous collectionneur?Je viens de commencer une collection de maillots de football. Avant, je ne les gardais pas mais depuis que j'ai disputé l'EURO avec les Espoirs et que je joue la Ligue des Champions, j'ai rassemblé quelques maillots. J'ai notamment reçu celui de Kluivert au terme de notre match à Barcelone. Quel est le club de vos rêves?Liverpool ! Depuis toujours, sans doute parce que le championnat anglais convient plutôt bien à mon style de jeu. Il est donc normal qu'il m'attire. Je rêve de jouer un jour en Angleterre.Quels autres rêves aimeriez-vous réaliser?J'espère également devenir international A car se produire pour son pays constitue un honneur à mes yeux. Pour le moment, tout va pour le mieux et je ne peux qu'être heureux du déroulement de ma carrière, même si je sais que je ne suis pas à l'abri d'un moins bon moment.Ne vous ennuyez-vous jamais?Si, parfois. Nous nous entraînons généralement l'après-midi. Dans ce cas, la journée passe assez vite. Quand je reviens, je joue souvent avec Luna. C'est différent quand nous nous entraînons le matin. Comme Nathalie travaille aussi, je me retrouve seul à la maison, l'après-midi, et là, je m'ennuie. Je tue le temps en regardant la télévision ou en allant faire des courses.Avez-vous d'autres hobbies?Non, pas vraiment. Le football est mon hobby. J'essaie de regarder tous les matches à la télévision. Je suis le tennis aussi. J'y ai joué mais j'ai abandonné. Je prends toujours la résolution de m'y remettre en été mais il n'en sort jamais rien.Quel est le titre du dernier livre que vous avez lu?Le livre d'un participant à Big Brother. C'est le journal qu'il a tenu pendant son séjour dans la maison. J'ai trouvé cette lecture intéressante. Je regarde régulièrement cette émission, ne serait-ce que parce que je connais un des participants, avec qui j'ai joué et qui est supporter du Club. Je suis aussi en contact avec d'anciens participants. Si c'était possible, participeriez-vous à un tel jeu?Je ne pense pas. Je ne tiendrais pas le coup. Il ne me faudrait pas longtemps avant de shooter dans les murs. On se dispute sans arrêt, ce qui est logique, puisqu'on enferme ensemble des gens qui ne se connaissaient pas et qui vivent 24 heures sur 24 dans la plus totale promiscuité.Votre vie a-t-elle beaucoup changé depuis que vous avez fait la connaissance de Birger?Nathalie Sanders (25 ans): éa change évidemment quelque chose mais ce ne sont que des détails. Mes horaires sont plus chargés et le week-end, il y a évidemment le match de Birger. J'essaie de suivre toutes les rencontres à domicile et je suis également le Club Brugeois en déplacement, quand je le peux. J'ai fait la connaissance de Birger il y a huit mois, dans une boîte, après le match Club-Anderlecht. Le courant est passé instantanément. Quels sont les qualités et défauts de Birger?Sa principale qualité, à mes yeux, c'est la façon dont il s'occupe de ma fille. Les autres lui trouvent certainement d'autres atouts mais pour moi, il est très important qu'il s'entende bien avec Luna. Son gros défaut, c'est son impatience. Parfois, il lui arrive aussi d'être intolérant. Il s'énerve vite. (Birger rit: "Chut, n'en dis pas trop".)Est-il un charmeur?A mon égard? ( Birger: ""Evidemment, car je n'essaie pas d'en charmer d'autres"!). Oui, quand même. Il est très attentionné et il aime les câlins. Comment décririez-vous votre vie?(Elle réfléchit un instant). C'est difficile à dire. Je n'arrête pas de courir. Je suis d'un naturel très actif, je ne tiens pas en place. (Birger: "Elle est si aimante"!)Etes-vous sportive?Avant oui, mais j'ai tout arrêté. Gamine, j'ai joué au football, fait de la gymnastique, du tennis... Je n'en ai plus le loisir pour le moment.Vous travaillez. Que faites-vous au juste?Je suis indépendante. J'ai un institut de soins de beauté. J'essaie de ne pas travailler trop le soir. Je consacre beaucoup de temps à ma fille. Elle va déjà à l'école et j'essaie, dans la mesure du possible, de l'y conduire et d'aller la rechercher. Quand mon travail m'en empêche, je peux compter sur mes parents.Aimez-vous les belles voitures?Oui! Je rêve d'une Porsche mais je roule en BMW, pour le moment. Birger a une Peugeot du club.Quel est votre dernier achat onéreux?Des vêtements pour Luna. Je dois avouer que c'est un poste important de mon budget.Qui admirez-vous?(Birger lève la main: "Moi"! et éclate de rire). Non, sérieusement, j'aime beaucoup Madonna. Elle mérite le respect. Quand on voit où elle est arrivée... Elle parvient toujours à revenir sur le devant de la scène, après une éclipse. Je trouve que c'est une chouette femme et j'apprécie beaucoup sa musique, depuis longtemps. Au fil des années, elle a changé de genre musical mais elle continue à me plaire. Quel pays aimeriez-vous habiter?L'Angleterre! Même avant de faire la connaissance de Birger, ce pays m'attirait. J'essaie de me rendre à Londres au moins deux fois par an. J'aimerais aussi vivre dans un pays ensoleillé mais je pense que j'y regretterais la pression de la vie du Nord.Etes-vous été ou hiver?Les deux saisons ont leurs charmes mais s'il faut choisir, je préfère l'été. Les Iles Canaries constituent une formidable destination de vacances. Cette année, nous sommes allés à Chypre. éa nous a bien plu: nous avons eu un temps formidable et l'hôtel était excellent. Toutefois, il n'y avait pas grand-chose à faire. Luna est restée ici mais je ne partirai plus sans elle. Elle m'a bien trop manqué!Pascale Piérard