Un déplacement samedi chez les promus du Greuther Fürth (un sur neuf) figure au programme du leader invaincu de la Bundesliga. Oui, vous avez bien lu. Ce n'est pas le Bayern ou Dortmund, mais le VfL Wolfsburg qui est en tête du classement. Le club a pourtant pris congé l'été dernier de son coach à succès, Oliver Glasner (47 ans, ...

Un déplacement samedi chez les promus du Greuther Fürth (un sur neuf) figure au programme du leader invaincu de la Bundesliga. Oui, vous avez bien lu. Ce n'est pas le Bayern ou Dortmund, mais le VfL Wolfsburg qui est en tête du classement. Le club a pourtant pris congé l'été dernier de son coach à succès, Oliver Glasner (47 ans, passé à l'Eintracht Francfort), après une septième et une quatrième place. Au niveau des points, c'était la deuxième meilleure prestation de l'histoire du club, mais l'ancien défenseur était en conflit avec le directeur général Jörg Schmädtke à propos du style de jeu et de la politique des transferts. Est arrivé Mark van Bommel (44 ans), dont la première expérience comme entraîneur au PSV s'était soldée par un échec. À Wolfsburg aussi, ça avait mal commencé, il a opéré six changements (un de trop, donc) lors du match de Coupe contre Preussen Münster. S'en est suivi une élimination sur tapis vert. Heureusement, le participant à la Ligue des Champions (versé dans le groupe G avec Salzbourg, le FC Séville et Lille) s'est vite rattrapé. Les victoires 1-0 contre Bochum et 1-2 au Hertha ont été suivies par un beau succès 1-0 contre Leipzig. Big Bommel demande à ses joueurs de jouer à 100% en permanence, comme il le faisait lui-même lorsqu'il évoluait comme milieu de terrain. Il veut du football qui procure de l'émotion, qu'on pourrait décrire comme "Turbotikitaka". Dans un dispositif en 4-2-3-1, Wout Weghorst est préféré à Lukas Nmecha et en défense centrale, Sebastiaan Bornauw doit pour l'instant céder la place au grand talent Maxence Lacroix et à John Anthony Brooks.