La première salve a été lancée par Stade 2, qui lui a même proposé de le naturaliser. Refus d' Eden Hazard. Les autres ont suivi. Le site maxifoot a écrit un article intitulé : " un ange en France, un diable en Belgique ". Si la non-titularisation de Hazard face à l'Autriche et l'Azerbaïdjan a été largement commentée en Belgique, elle a été vécue comme une trahison et avec beaucoup d'incompréhension en France.
...

La première salve a été lancée par Stade 2, qui lui a même proposé de le naturaliser. Refus d' Eden Hazard. Les autres ont suivi. Le site maxifoot a écrit un article intitulé : " un ange en France, un diable en Belgique ". Si la non-titularisation de Hazard face à l'Autriche et l'Azerbaïdjan a été largement commentée en Belgique, elle a été vécue comme une trahison et avec beaucoup d'incompréhension en France. " Eden Hazard est un peu le symbole de Lille, premier de Ligue 1 ", explique Vincent Duluc, journaliste réputé de L'Equipe. " C'est le moteur de cette formation. Vu son jeune âge, il est encore soumis à des cycles mais c'est celui qui est appelé à jouer au plus haut niveau, dans une des cinq meilleures équipes du monde. Alors qu'il aurait sa place assurée en équipe de France, je ne comprends pas qu'on ne l'utilise pas en Belgique. Ça me choque car je trouve ce joueur fantastique. Quand je fouille mon histoire du football, je trouve d'autre cas semblables, de Bernd Schuster à Eric Cantona, ces grands joueurs qui n'ont jamais su s'imposer dans leur équipe nationale. Mais ces joueurs ne jouaient pas en sélection surtout à cause de leur mauvais caractère ! Ce qui les différencie de Hazard. La sélection est une vie à part, qui ne fonctionne pas nécessairement avec les meilleurs éléments. Pour que l'osmose se fasse, il faut un certain équilibre. Je l'imagine encore plus difficile à trouver quand il y a deux langues. Néanmoins, cela me semble obligatoire de construire son équipe autour de quelqu'un qui est plus fort que les autres. Ce qui est le cas de Hazard. Désormais, il doit exister par ses statistiques comme à Lille. C'est ce qui le rendra indispensable et incontournable. " Voilà pour l'opinion la plus mesurée. Direction Lille. Au centre-ville d'abord, dans la boutique du LOSC, à quelques pas de la Grand-Place. " Moi, je trouve cela complètement aberrant ", explique Dimitri, fan du LOSC. " La Belgique ne peut pas se passer de son meilleur joueur. Certains évoquent son âge mais même Jack Wilshere a été aligné avec l'Angleterre. " A quelques kilomètres de là, le domaine de Luchin, centre d'entraînement du LOSC. La RTBF s'est déplacée pour parler de Hazard. Tous les journalistes présents restent interloqués. " Hazard, il peut transformer un match moyen en une victoire ", explique Antoine Placer de La Voix du Nord. " Il sait éliminer des rideaux défensifs et est capable d'exploits. Mais ce qui surprend le plus chez lui, c'est sa capacité à garder sa lucidité après des raids de 30 mètres. J'ai été très étonné de le voir sur le banc car des joueurs pareils, il n'y en a pas 50 dans le monde. Sur son talent, cela me paraît impossible qu'il ne soit pas une pièce essentielle de l'équipe belge. Même l'équipe de France ne pourrait pas se passer de lui. " Son entraîneur, Rudi Garcia, refuse de rentrer dans la polémique mais résume la situation en peu de mots. " Je préfère récupérer Eden en pleine possession de ses moyens, surtout quand on voit ce qui est arrivé à Adil Rami ( NDLR : blessé à l'épaule avec l'équipe de France). Dans cette situation, l'essentiel est d'être proche du joueur et de croire en lui. Cela veut dire qu'il soit bien psychologiquement et physiquement. Dès son retour, on a eu une discussion sur ce qui s'était passé en équipe nationale. Il est très, très performant en ce moment et je crois qu'il serait titulaire dans n'importe quelle équipe au monde. Je n'en dirai pas plus. " Même son coéquipier Rio Mavuba ne comprend pas. A la première question de savoir ce qu'il pense de Hazard, il évoque immédiatement sa situation avec les Diables Rouges : " Il mérite de ne pas trop jouer en sélection ( il rit). Plus sérieusement, il fait une très bonne saison avec nous. Il arrive à trouver une certaine régularité en étant à la fois passeur et buteur. Il est déçu de ne pas pouvoir apporter davantage à l'équipe nationale. " Restent les reproches formulés par Marc Wilmots. Manque de travail ? " Il a du talent et derrière ce talent, il y a du travail ", le défend Garcia, " Il a atteint un niveau intéressant mais il peut encore progresser. Pour nous, c'est un joyau qui devrait briller dans le nouveau stade. " " Il bosse, sinon il ne serait jamais arrivé à ce niveau-là ", corrobore Mavuba, " Il aime profondément son métier et si on analyse ses matches, on verra une grosse évolution et une nette progression sur deux ans dans son travail. Aujourd'hui, il revient faire les courses défensives. "" Sur son travail défensif, il a fait beaucoup d'efforts ", dit Placer. " Lors de sa formation, il avait fallu le pousser un peu et il ne s'est jamais caché qu'il ne prenait pas beaucoup de plaisir à s'entraîner. Mais je peux vous l'assurer, il bosse ! Et ce n'est quand même pas en sélection où on évolue cinq jours tous les deux mois qu'il faut faire des entraînements intensifs ! "" Canal+ avait fait en début de saison un portrait fouillé de lui et il avait notamment dit qu'il détestait s'entraîner ", se souvient Lionel Gougelot d' Europe 1. " A l'époque, cela avait soulevé une mini-polémique mais ce ne sont que des propos d'un joueur de 19 ans. Citez-en-moi un qui vous dira qu'il adore les entraînements ? Chercher des problèmes sur ce sujet, cela ressemble à un prétexte car en match, il fait ce qu'on lui demande. Jamais, on ne s'est dit que Lille prenait un but parce que Hazard ne s'était pas replié. " A la question de savoir si Hazard défend beaucoup, toute la presse française s'étonne : " L'entraîneur belge veut beaucoup de rigueur. OK. Mais il ne comprend pas que certains joueurs ont besoin de plus de liberté pour s'exprimer ", analyse Hervé Weugue, de RTL. " Garcia a compris qu'il fallait le laisser respirer. Il n'y a que deux grands joueurs qui ont des problèmes en sélection : Lionel Messi et Hazard. Pourquoi ? Parce que leur entraîneur les enferme dans un schéma qui n'est pas fait pour eux. " " On ne peut pas brider ce genre de joueurs ", corrobore Placer. " Il faut savoir s'adapter à leurs qualités ", renchérit Mavuba. " Si on attend de lui qu'il passe toute une rencontre à tackler, on se trompe et surtout on gâche un immense talent. Lui, il aime le ballon, dévorer des espaces et dribbler. "Quant à une prétendue indiscipline, même discours : " Depuis qu'il est là : zéro problème. Tout le monde vous louera son attitude et son éducation ", dit Placer. " Pour son jeune âge, il est très mature ", continue Gougelot. " Il est marié, père et est très bien conseillé. Sur le terrain, même chose. On ne l'a jamais vu péter un câble. Pourtant, il subit des provocations. "Pendant ce temps, à quelques mètres de la salle de presse, Hazard fait partie de la dizaine de joueurs qui s'entraîne. En bord de terrain, les supporters sont venus en masse le soutenir. " A Lille, on ne le trouve pas nonchalant. Il est souvent au pressing ", dit Frédéric, bonnet du LOSC sur la tête. " Et puis, il apporte tellement offensivement... Il a la technique, la vista et l'assurance. Quand il est dans le onze de base, l'équipe paraît plus sereine. Tant mieux qu'il n'ait pas joué avec la Belgique car il revient frais mais, pour lui, c'est dommage car les Belges ont gagné et certains vont penser qu'il n'est pas indispensable. " PAR STÉPHANE VANDE VELDE" Il a du talent et derrière ce talent, il y a du travail. " (Rudi Garcia)