Dans quelques mois, les Belges fêteront les 50 ans de la première victoire d' Eddy Merckx au Tour de France et le départ de l'édition 2019 à Bruxelles. De nombreuses initiatives entourant l'événement sont prévues. Parmi elles, il y a le retour du jeu de société Eddy Merckx, à nouveau disponible depuis quelques semaines. C'est en rédigeant un livre consacré au bonheur que Pierre Neuville a eu l'idée d'actualiser sa création.

" Dans Offrez-vous le bonheur, j'évoque 31 rencontres qui ont marqué mon existence. Celle avec Le Cannibale en fait partie. L'envie de jouer n'a jamais quitté les gens et c'est ce qui m'a décidé. " Le pari n'était pourtant pas gagné d'avance. " Le jeu n'a plus été édité pendant des années. Pourquoi investir dans un jeu de société alors que la mode est aux jeux vidéo ? J'y ai réfléchi et j'ai constaté que le jeu éducatif était aussi dans l'air du temps, notamment ceux en rapport avec la nature et l'écologie. Je préfère ça à un jeu vidéo où on enchaîne les tirs pour tuer 250 personnes. "

Si les règles n'ont pas changé (un peloton de cyclistes essaie de gagner la course), le jeu a bénéficié d'une mise à jour. " On a redessiné le plateau pour y insérer des lieux typiques : l'Atomium, le Palais Royal, la Grand-Place... " Pierre Neuville ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Durant sa carrière, il a toujours vu grand. La prochaine étape ? L'organisation d'un championnat de Belgique, qui rassemblerait plusieurs générations de joueurs.

" C'est un jeu qui s'adresse aux enfants, à leurs parents et leurs grands-parents. Je fignole le règlement et je voudrais commencer les éliminatoires en mars. J'espère attirer plusieurs milliers de joueurs. Des clubs et des magasins de vélos sont intéressés. J'aimerais aussi inclure des écoles, avec des parties programmées le mercredi après-midi. Le but serait d'arriver à 128 qualifiés qui se retrouveraient pour une finale, le 5 juillet, à l'Atomium. "

Dans quelques mois, les Belges fêteront les 50 ans de la première victoire d' Eddy Merckx au Tour de France et le départ de l'édition 2019 à Bruxelles. De nombreuses initiatives entourant l'événement sont prévues. Parmi elles, il y a le retour du jeu de société Eddy Merckx, à nouveau disponible depuis quelques semaines. C'est en rédigeant un livre consacré au bonheur que Pierre Neuville a eu l'idée d'actualiser sa création. " Dans Offrez-vous le bonheur, j'évoque 31 rencontres qui ont marqué mon existence. Celle avec Le Cannibale en fait partie. L'envie de jouer n'a jamais quitté les gens et c'est ce qui m'a décidé. " Le pari n'était pourtant pas gagné d'avance. " Le jeu n'a plus été édité pendant des années. Pourquoi investir dans un jeu de société alors que la mode est aux jeux vidéo ? J'y ai réfléchi et j'ai constaté que le jeu éducatif était aussi dans l'air du temps, notamment ceux en rapport avec la nature et l'écologie. Je préfère ça à un jeu vidéo où on enchaîne les tirs pour tuer 250 personnes. " Si les règles n'ont pas changé (un peloton de cyclistes essaie de gagner la course), le jeu a bénéficié d'une mise à jour. " On a redessiné le plateau pour y insérer des lieux typiques : l'Atomium, le Palais Royal, la Grand-Place... " Pierre Neuville ne compte pas s'arrêter en si bon chemin. Durant sa carrière, il a toujours vu grand. La prochaine étape ? L'organisation d'un championnat de Belgique, qui rassemblerait plusieurs générations de joueurs. " C'est un jeu qui s'adresse aux enfants, à leurs parents et leurs grands-parents. Je fignole le règlement et je voudrais commencer les éliminatoires en mars. J'espère attirer plusieurs milliers de joueurs. Des clubs et des magasins de vélos sont intéressés. J'aimerais aussi inclure des écoles, avec des parties programmées le mercredi après-midi. Le but serait d'arriver à 128 qualifiés qui se retrouveraient pour une finale, le 5 juillet, à l'Atomium. "