Soucieux de booster l'ambiance de son stade, la direction du RSCA a marqué son feu vert pour la création d'un nouveau bloc, en places assises cette fois, réservé aux super supporters. A partir du 12 juin, les fans les plus chauds des Mauve et Blanc peuvent briguer, contre 280 euros, l'un des 633 sièges disponibles.
...

Soucieux de booster l'ambiance de son stade, la direction du RSCA a marqué son feu vert pour la création d'un nouveau bloc, en places assises cette fois, réservé aux super supporters. A partir du 12 juin, les fans les plus chauds des Mauve et Blanc peuvent briguer, contre 280 euros, l'un des 633 sièges disponibles. " Jusqu'à présent, l'effervescence au stade Constant Vanden Stock était créée le plus souvent par des jeunes rassemblés au sein de la tribune 4, la Mauves Army ", dit Eddy Spinnoy, sales manager et cheville ouvrière du projet. " Pour des raisons d'âge, voire de commodité, d'autres inconditionnels du Sporting, tout aussi forts en voix, ne ralliaient pas nécessairement ce même secteur. Ceux-là se trouvaient dès lors éparpillés çà et là, n'osant guère se faire entendre, de peur d'être rabroués par des personnes désireuses de vivre le match au calme. Naguère, l'idée a germé parmi les dirigeants du club de rassembler tous ces sympathisants-là dans un endroit précis : le bloc A2. Celui-ci présente effectivement de multiples avantages. Tout d'abord, il est situé de l'autre côté du kop actuel, permettant une répartition plus harmonieuse des décibels. Ensuite, cette partie du stade est composée aux neuf dixièmes de non-abonnés. Il ne faudra donc déloger qu'un minimum de personnes pour l'installation des nouveaux venus. Enfin, le fait d'être logé directement sous la toiture offre une caisse de résonance formidable. " Quiconque a la fibre anderlechtoise bien développée entre en ligne de compte pour occuper l'un des baquets dudit compartiment. Mais priorité sera donnée à ceux, de comportement irréprochable, qui font partie de l'ASA (Association des Supporters Anderlechtois), forte de 8.000 membres à l'heure actuelle. " Ces gens-là ont été dûment screenés par le passé ", observe notre interlocuteur. " Il s'agit de personnes fiables à 100 %. D'ailleurs, quand on acquitte un droit d'entrée saisonnier de 280 euros, soit 100 euros de plus que dans le Kop de la tribune 4, c'est qu'on porte vraiment Anderlecht dans son c£ur. "Reste à donner un nom au bloc A2. Jusqu'ici, quelques idées ont déjà été émises par des fans qui n'ont pas voulu attendre la date du 12 juin pour se manifester. Parmi les suggestions, on notera Sportingferno, Ultra-Violets et Deep Purples. L'envoi le plus original sera récompensé par un appareil photo digital. Les fans ont jusqu'au 30 juin pour se creuser les méninges. par bruno govers