Où serait classé Lille si, le 13 août dernier, la cuisse endolorie de Thiago Mendes ne l'avait pas obligé à quitter la pelouse de La Meinau (Strasbourg) sur une civière au bout de douze petites minutes de jeu ? Le Brésilien de 25 ans est l'une des recrues-phare du projet de Gerard Lopez et l'homme-clé du plan de jeu dessiné par son coach, Marcelo Bielsa. Sans lui pour faire la loi au milieu, tout s'est effondré.
...

Où serait classé Lille si, le 13 août dernier, la cuisse endolorie de Thiago Mendes ne l'avait pas obligé à quitter la pelouse de La Meinau (Strasbourg) sur une civière au bout de douze petites minutes de jeu ? Le Brésilien de 25 ans est l'une des recrues-phare du projet de Gerard Lopez et l'homme-clé du plan de jeu dessiné par son coach, Marcelo Bielsa. Sans lui pour faire la loi au milieu, tout s'est effondré. Présenté comme une autre star brésilienne en devenir, Thiago Maia n'a jamais pu soutenir la comparaison. Quand Mendes a quitté la pelouse, les 102 premières minutes du LOSC version Bielsa dans cette L1 affichaient trois buts marqués, aucun encaissé et de belles promesses face à Nantes (3-0). Mais sans sa boussole auriverde, le onze d'El Loco a perdu le nord. Finalement battu 3-0 à Strasbourg, Lille a conclu le mois et demi d'absence de Mendes avec un bilan de 2 points sur 18, 11 buts encaissés et un seul marqué. Sans le meilleur de ses Thiago, Marcelo Bielsa n'a pas trouvé la formule qui lui faisait gagner des points, et l'Argentin est devenu la cible des critiques quand ses Dogues se sont retrouvés en position de relégables, alors que les ambitieux nouveaux propriétaires parlaient d'Europe, et donc de top 5 en début de saison. Taxé d'obstiné, incapable de remettre ses idées en question (tout en reconnaissant à chaque conférence de presse qu'il est le premier responsable de la situation), El Loco a laissé passer l'orage, et retrouvé le football des siens quand Mendes a fait son retour. À Amiens, le match a été arrêté suite à l'effondrement des tribunes alors que le marquoir affichait 0-1 pour le LOSC. Et face à Troyes, Mendes a marqué son premier but de la saison, et quitté la pelouse à sept minutes du terme. Le temps pour Lille de perdre le contrôle d'un match jusqu'alors dominé par son Brésilien, et de concéder un penalty synonyme de partage dans les arrêts de jeu. En demandant sans cesse le ballon, et en l'utilisant presque toujours à bon escient, Thiago Mendes résout presque tous les problèmes de Lille. Avec lui, les Dogues jouent vraiment comme une équipe de haut de tableau. GUILLAUME GAUTIER