La finale de la Coupe du Roi opposera, ce samedi 11 juin au stade Vicente Calderon (où évolue habituellement l'Atletico Madrid), le Betis Séville à Osasuna. Comme le club andalou s'est qualifié pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions, l'équipe de Pampelune est assurée de disputer la Coupe de l'UEFA avant même le coup d'envoi.
...

La finale de la Coupe du Roi opposera, ce samedi 11 juin au stade Vicente Calderon (où évolue habituellement l'Atletico Madrid), le Betis Séville à Osasuna. Comme le club andalou s'est qualifié pour le tour préliminaire de la Ligue des Champions, l'équipe de Pampelune est assurée de disputer la Coupe de l'UEFA avant même le coup d'envoi. En demi-finales, le Betis Séville a difficilement éliminé l'Athletic Bilbao. Après deux 0-0, il s'est qualifié aux tirs au but : 4-5. L'attaquant uruguayen DanielLembo, entré en toute fin de match, a réussi le tir au but décisif. " Le botté de penalties n'est pourtant pas ma spécialité ", a-t-il déclaré. " De toute ma vie, je n'en avais encore tiré qu'un seul ". Le Betis, qui vient d'engager pour cinq ans le joueur uruguayen de Santander MarioRegueiro, compte beaucoup sur son buteur brésilien RicardoOliveira. Celui-ci a reçu l'autorisation de la fédération brésilienne de rejoindre Madrid après avoir affronté l'Argentine avec la Seleçao ce 8 juin. Osasuna s'apprête à vivre un grand moment : c'est la première finale de son histoire. Pour y parvenir, il s'est débarrassé en demi-finales de l'Atletico Madrid grâce à un but inscrit à l'aller par Valdo. Au retour, les Basques ont réussi à maintenir le score vierge au stade Vicente Calderon, grâce au dispositif mis en place par l'entraîneur mexicain JavierAguirre et aux consignes parfaitement respectées. Sur l'ensemble des quatre matches de demi-finales, un seul but a donc été inscrit : trois rencontres se sont soldées par 0-0. Aucun des deux finalistes n'a dû sortir de véritable ténor pour arriver au stade ultime de l'épreuve. Le Betis a successivement éliminé Alcala, Cadiz, Mirandés, Gramanet et Bilbao. Osasuna a sorti Castellon, Gérona, Getafe, Séville et l'Atletico Madrid. SANDRO ROSELL ETJOSEP MARIA BARTOMEU, deux des quatre vice-présidents du FC Barcelone, ont présenté leur démission. Elle fait suite à la démission de JordiMonés, chef des services médicaux, intervenue plus tôt dans la semaine. Le club champion est en crise. BARCELONE s'envole ce vendredi pour Tokyo. Le champion d'Espagne effectue une mini-tournée au Japon : il affronte Yokohama Marinos ce 12 juin et Urawa Red Diamonds ce 15 juin. QUIQUE SANCHEZ FLORES (40 ans) sera l'entraîneur du FC Valence la saison prochaine. Cette année, pour sa première expérience comme coach de D1, il a maintenu les néo-promus de Getafe sans trop de difficultés parmi l'élite. Cet ancien latéral droit du Real Madrid, international à 15 reprises, a entraîné auparavant les jeunes du Real Madrid. EDU, l'attaquant brésilien arrivé en fin de contrat à Arsenal, rejoindra également le FC Valence. PATRICK KLUIVERT retourne en Espagne : l'attaquant hollandais quitte Newcastle pour Valence. MANUELPELLEGRINI, l'entraîneur chilien, veut à tout prix être conservé par Villarreal qui a fixé la clause de résiliation de son contrat à 600.000 dollars. JAVIERIRURETA quitte le Deportivo après sept ans sur le petit banc. CESARFERRANDO quitte, comme prévu, l'Atletico Madrid. On parle de l'Argentin CarlosBianchi pour lui succéder. JuanRomanRiquelme (Villarreal) est dans le collimateur, de même que MartinPetrov, l'attaquant bulgare de Wolfsburg. SERGIORAMOS, le jeune attaquant du FC Séville, est cité au Real Madrid. 38SUR38 : Six joueurs ont participé aux 38 matches de Liga : FernandoTorres (Atletico Madrid), CarlosKameni (Espanyol), Joaquin (Betis), JuanValeron (Deportivo), JoséReina et DiegoForlan (tous deux Villarreal). SUPERCOUPE : Elle a été fixée aux 14 et 21 août, entre le FC Barcelone et le vainqueur de la Coupe du Roi (Betis ou Osasuna). JOAQUIN CAPARROS (49 ans) a estimé que cinq ans à la tête de FC Séville suffisaient. Arrivé en 2000, le coach a refusé la prolongation de contrat deux ans qui lui a été faite. (D. Devos)