Fondé en 1903
...

Fondé en 1903 Président : Yildrim Demirören Stade : Inonu (32.145 places) Site : www.bjk.com.tr Transfert le plus cher de tous les temps : Ayhan Akman (8,5 millions d'euros, Gaziantepspor, 1998) Palmarès : 13 titres, 8 Coupes de Turquie Saison passée en CL : - Parcours de qualification : automatique Son transfert à Villarreal s'est soldé par un échec cuisant. L'international turc (60 sélections) a été accueilli à Istanbul les bras ouverts. L'avant espère retrouver sa forme d'autrefois. Le Besiktas lui offre la liberté dont il a besoin pour jouer selon son instinct et refaire ses preuves. Dernier de son groupe il y a deux ans, humilié 8-0 par Liverpool, le Besiktas est avide de revanche. Denizli ne se lancera pas tête baissée à l'attaque. Il évolue en 4-4-2 ou en 4-2-3-1. Son entrejeu défensif est son meilleur compartiment, meublé par deux Allemands, FabianErnst et MichaelFink, récupèrentet distribuent le ballon. La défense en ligne exerce, par les flancs, une pression constante sur le porteur du ballon et les médians latéraux rejoignent les attaquants en possession du ballon pour former un quatuor. Cette défense compacte assure la sérénité nécessaire aux Turcs, qui ont pu conserver leur noyau, à l'exception de deux joueurs, tout en retrouvant Nihat, leur attaquant-vedette, et en engageant Matteo Ferrari, l'ancien défenseur international italien. Le rapide jeu des ailes est un autre atout mais le Besiktas souffre de l'absence de son meneur, MatiasDelgado, opéré à l'aine et indisponible jusqu'en fin d'année.Il n'est d'ailleurs pas mentionné dans la liste des joueurs. Mustafa Denizli TUR 10/11/1949 Il est le seul entraîneur à avoir remporté le titre avec les trois clubs d'Istanbul, Fenerbahçe, Galatasaray et Besiktas. Entré en fonction le 9 octobre 2008, il n'a pas caché qu'il allait entraîner le club de son c£ur. Son prédécesseur a été victime d'une tactique trop offensive. Denizli aime l'attaque mais il a pris soin d'établir une solide défense. Figure paternelle, il est aimé des joueurs, qui ont tous leur chance. Malheur pourtant à ceux qui lèvent le pied. Il a déjà annoncé qu'il ne dirigerait pas d'autre club au terme de son mandat. Il songeait déjà à la pension la saison passée mais il a cédé à l'insistance de la direction et a reconduit son contrat jusqu'en 2011. " Nous voulons prouver que le doublé n'était pas un hasard et surprendre l'Europe. "