En gagnant contre Mouscron, Charleroi réalise une très bonne opération et revient à deux points de la troisième place synonyme de qualification européenne. Avec 58 points, les Zèbres ne pointent plus qu'à une longueur de leur total réalisé en 94 (41 points avec la victoire à 2 points), l'année de leur dernière qualif. Après avoir inscrit leurs deux buts dans le premier quart d'heure, ils ont pu se reposer ...

En gagnant contre Mouscron, Charleroi réalise une très bonne opération et revient à deux points de la troisième place synonyme de qualification européenne. Avec 58 points, les Zèbres ne pointent plus qu'à une longueur de leur total réalisé en 94 (41 points avec la victoire à 2 points), l'année de leur dernière qualif. Après avoir inscrit leurs deux buts dans le premier quart d'heure, ils ont pu se reposer sur un excellent Laquait, auteur de plusieurs arrêts salvateurs. Bertrand Laquait : Cela faisait quelques semaines que j'étais moins mis à contribution mais je savais que les autres joueurs allaient avoir besoin de moi. On sait que sur une saison, il y a toujours des hauts et des bas. Mais chez nous, il y a toujours un secteur qui marche très fort à un moment donné, ce qui permet de faire de tels résultats. Aujourd'hui, ce sont les attaquants qui étaient en forme. On avait des avants de haut niveau. On n'a jamais relâché la pression. On ne voulait pas gâcher le travail effectué durant tout le premier tour. Tout le monde nous voyait européens. Mais on s'était fixé un objectif : la cinquième. Maintenant, on compte huit points d'avance sur la sixième place et on peut dire que cet objectif est en passe d'être réalisé. Le deuxième challenge (la troisième place et une qualification européenne) nous intéresse sans vraiment nous intéresser. On veut simplement maintenir la pression sur ceux qui sont devant nous. On n'a pas fait attention à nous, ce qui nous a permis de revenir mais, je le répète, cela n'est pas un objectif. Cela le deviendra la veille du dernier match, si on peut encore y parvenir. Oui, mais avant cela, on a encore deux autres rencontres à disputer, contre le Cercle en déplacement et face au Brussels à domicile. On ne veut pas se focaliser dès maintenant sur le match à Genk. Au moment où on a trop parlé de l'Europe, avant le quart de finale de Coupe au Lierse, cela ne nous a pas réussi. On va juste essayer de faire plaisir au public, qui demande qu'on ensoleille sa fin de saison. Continuer l'aventure avec ce club ne me déplairait pas. Je ne ferme aucune porte. (S. Vande Velde) S. Vande Velde