En principe, Bertrand Crasson (47 ans) aurait dû faire ses débuts à la radio, dans l'émission " Le Foot Autrement " " (sur AraBel, chaque lundi de 18 à 20 heures), qui a repris ses droits, cette saison, le lundi 9 septembre. Mais le matin même, il avisait le responsable de l'émission, Mohamed Soula, qu'il privilégiait l'offre d' Emilio Ferrera de le rejo...

En principe, Bertrand Crasson (47 ans) aurait dû faire ses débuts à la radio, dans l'émission " Le Foot Autrement " " (sur AraBel, chaque lundi de 18 à 20 heures), qui a repris ses droits, cette saison, le lundi 9 septembre. Mais le matin même, il avisait le responsable de l'émission, Mohamed Soula, qu'il privilégiait l'offre d' Emilio Ferrera de le rejoindre comme T2 au F91 Dudelange. " J'ai bossé sous ses ordres au Lierse d'abord, puis au Brussels et, entre nous, le respect a toujours été mutuel " observe l'ex-international. " Après avoir opéré six ans en Thaïlande, de 2012 à 2018, j'avais l'intention de me retremper dans le grand bain du foot ici. J'étais dans l'attente d'une bonne offre et elle est finalement tombée par l'entremise d'Emilio, qui cherchait un T2. Avec lui, je serai à bonne école. C'est un tacticien hors-pair, j'ai pu m'en rendre compte à suffisance par le passé. " LE F91 Dudelange, qui a pris un départ laborieux en division nationale du Grand-Duché (4 points en 5 matches) s'est par contre illustré en compétition européenne puisqu'au bout de trois tours qualificatifs, l'équipe se retrouve à présent en phase de poules de l'Europa League. Avec au programme, demain, un déplacement à l'APOEL Nicosie. " En championnat, on est obligés d'inscrire sept Luxembourgeois sur la feuille de match, une restriction qui n'est évidemment pas d'actualité sur la scène continentale. De là la différence de résultats ", explique le Berre. " Face à des équipes comme Séville, multiple vainqueur de l'Europa League et l'Apoel Nicosie, habitué des joutes au plus haut niveau, l'objectif sera tout simplement de prendre un maximum d'expérience. Et, qui sait, de l'exploiter face à Qarabag, le dernier larron du groupe. On ne peut décemment nous en demander plus. "