Le Real Madrid est passé par toutes les couleurs de l'arc-en-ciel, samedi. Mené 0-2 par le FC Séville, sur des buts d' AlvaroNegredo (un ancien Madrilène) et de l'ancien Standardman IvicaDragutinovic, il est parvenu à remporter une victoire précieuse dans les arrêts de jeu. Les changements de ManuelPellegrini se sont révélés payants. Introduits en deuxième mi-temps, Guti a dynamisé l'entrejeu et RafaelvanderVaart a inscrit le but de la victoire après avoir offert celui de l'égalisation à SergioRamos. Ce dernier a été très bon. " Je ne suis plus très loin de mon meilleur niveau, celui que j'avais atteint lors de mes premières a...

Le Real Madrid est passé par toutes les couleurs de l'arc-en-ciel, samedi. Mené 0-2 par le FC Séville, sur des buts d' AlvaroNegredo (un ancien Madrilène) et de l'ancien Standardman IvicaDragutinovic, il est parvenu à remporter une victoire précieuse dans les arrêts de jeu. Les changements de ManuelPellegrini se sont révélés payants. Introduits en deuxième mi-temps, Guti a dynamisé l'entrejeu et RafaelvanderVaart a inscrit le but de la victoire après avoir offert celui de l'égalisation à SergioRamos. Ce dernier a été très bon. " Je ne suis plus très loin de mon meilleur niveau, celui que j'avais atteint lors de mes premières années au Real Madrid. C'est ma cinquième saison au stade Santiago Bernabeu et je suis toujours resté titulaire. J'ose penser que ce n'est pas un hasard et que j'ai donné satisfaction à mes différents entraîneurs. " Cette saison, c'est donc Pellegrini qu'il rend heureux : " Il avait les idées très claires dès le début. Mais une période d'adaptation a été nécessaire, pour lui comme pour nous. Nous n'avons pas su exécuter immédiatement ce qu'il nous demandait. Mais cela va de mieux en mieux. "Guti, qui a effectué une bonne entrée samedi, n'a jamais été un titulaire indiscutable, et pourtant " il a cette faculté de déposer le ballon là où personne n'est capable de l'envoyer ". Et CristianoRonaldo ? " Ce qui m'a le plus surpris chez lui, c'est son obsession à toujours vouloir atteindre la perfection. C'est fantastique d'avoir un joueur comme lui, qui tire l'équipe vers le haut. " Kaká est un peu en deçà : " Il a souffert d'une pubalgie, en début de saison, et c'est une blessure qu'on traîne généralement longtemps. Ceux qui le critiquent le connaissent mal, c'est un joueur exceptionnel. " Et KarimBenzema ? Selon Ramos, il n'est pas aussi timide qu'il en a l'air : " On le croit parfois enfermé dans sa bulle, en train d'écouter de la musique avec ses écouteurs. En réalité, c'est un gamin espiègle, très joueur, qui n'arrête pas de rigoler et de faire des blagues. " Ce soir, le Real a un but à remonter contre Lyon pour éviter une sixième élimination consécutive au stade des huitièmes de finale en Ligue des Champions. L'ESPAGNE s'est imposée 0-2 en France, ce qu'elle n'avait plus réussi depuis 1968. C'est sa 22e victoire en 23 matches, l'unique défaite ayant été concédée lors de la finale de la Coupe des Confédérations face aux Etats-Unis. DAVID VILLA (27 ans) a inscrit son 36e but en sélection. Il n'est plus qu'à huit buts du recordman Raul, qui n'est plus retenu. DIEGOMARADONA a assisté au match entre le Real Madrid et le FC Séville. Même si GonzaloHiguaín n'a pas marqué cette fois-ci, il l'a trouvé très bon. MANOLOJIMENEZ, l'entraîneur du FC Séville, s'est montré beau perdant malgré cette défaite cruelle. " Nous n'avons pas à rougir, nous avons eu affaire au meilleur Real Madrid qu'il m'ait été donné de voir. " LIONELMESSI (22 ans) a inscrit deux buts sur le terrain d'Almeria mais le FC Barcelone n'y a arraché qu'un match nul et se voit rejoint par le Real Madrid en tête du classement. QUIQUE SANCHE FLORES aimerait que l'on cesse les spéculations sur ses possibilités de rénovation à l'Atletico Madrid : " Pour l'instant, il n'y a rien, pas le moindre contact. " IKER MUNIAIN (17 ans), qui s'était blessé à Anderlecht, était apte à jouer le week-end passé contre Valladolid. COUPE DU ROI : il n'y a pas qu'en Belgique que la commission du calendrier est confrontée à un casse-tête. La FIFA refuse que la finale de la Coupe du Roi se dispute le 26 mai. Le problème est que le FC Séville est toujours en lice en Ligue des Champions et l'Atletico Madrid en Europa League. Quid s'ils atteignent tous les deux la finale ? DANIEL DEVOS