Du vendredi au lundi, impossible de passer à côté de lui, que l'on soit abonné à Belgacom TV ou simplement branché sur la RTBF : Benoît Thans est l'un des grands gagnants de la nouvelle donne en matière de droits télé.
...

Du vendredi au lundi, impossible de passer à côté de lui, que l'on soit abonné à Belgacom TV ou simplement branché sur la RTBF : Benoît Thans est l'un des grands gagnants de la nouvelle donne en matière de droits télé. " Dès que Marc Delire a quitté la RTBF pour Woes- tijnvis, la société de production choisie par Belgacom TV, il m'a proposé de le suivre ", dit-il. " J'ai été directement tenté car j'avais fort envie de rester avec lui. Il connaît son boulot mieux que personne, c'est un pro exemplaire. J'en ai parlé à Michel Lecomte, qui m'a proposé de rester le consultant numéro 1 de la RTBF même si je commençais à travailler pour Belgacom TV. Je suis indépendant et donc, à ce titre, lié à personne ". Les accords passés entre Belgacom TV et la RTBF ont évidemment facilité le port d'une double casquette pour Benoît Thans. Le vendredi ou le samedi, il est consultant lors d'un match diffusé en direct par Belgacom TV. Le dimanche, il remet le couvert lors du match retransmis à 18 heures par les deux chaînes : le commentaire est commun. Et le lundi, il est à nouveau consultant dans l'émission Studio 1 de la RTBF qui revient sur tous les matches du week-end. " Cette émission est très bien faite et le choix de l'invité n'y est pas pour rien. Nous avons déjà eu Pär Zetterberg, Philippe Léonard, Aimé Anthuenis, Stéphane Demol. C'est assez nerveux, avec par exemple les tops et les flops du week-end, des séquences à thème, etc ". On ne voit plus Benoît Thans, par contre, dans le studio de la RTBF pour le Studio 1 du samedi soir (ex- Match 1). La chaîne publique a pris l'option d'en faire une émission sans consultant extérieur. Mais Thans reste le consultant de la maison pour les matches de Coupe d'Europe achetés par la RTBF et il sera sur le pont pour la même chaîne, l'été prochain, pour la Coupe du Monde. Et Verviers dans tout cela ? Son club de D3 reprend les hostilités (" Ce ne sera pas évident avec 15 joueurs de moins de 21 ans dans le noyau ") et l'empêchera à l'occasion de fonctionner lors de matches du dimanche à 18 heures. Entraîneur, c'est aussi une casquette ! (P. Danvoye)P.Danvoye