Année de fondation : 1904
...

Année de fondation : 1904 Président : Luis Filipe Vieira Stade : Estadio da Luz (65.275 places) Site : www.slbenfica.pt Transfert le plus cher : Eduardo Salvio (13,5 millions d'euros, Atlético Madrid, 2012) Palmarès : 32 titres, 24 Coupes, 2 C1 Saison passée en CL : 1/4 finale Qualification : automatique A suivre : Oscar Cardozo Si Oscar Cardozo est toujours à Benfica, c'est peut-être parce que la plupart des observateurs affirment... qu'il est mauvais footballeur. Ces dernières années, seuls des clubs turcs se sont intéressés à lui. Mais ce qui est peut-être vrai en dehors du rectangle ne l'est plus du tout dans les 16 mètres. Et tant que le football consistera à marquer plus de buts que l'adversaire, il y aura place pour " Tacuara " (la grande tige), qui, depuis son arrivée en 2007 (il n'avait coûté que 12 millions), a secoué les filets à 120 reprises en 194 rencontres, dont 8 en 20 matches de Ligue des Champions. Dans les derniers jours du mercato d'été, Benfica a perdu son axe central défensif : Javi Garcia est parti à Chelsea et, dans la foulée, Axel Witsel a rejoint le Zenit. Désormais, c'est le Serbe Nemanja Matic qui devra remplir la fonction de brise-lame mais ce jeune joueur est peu mobile. Au poste de meneur de jeu, Carlos Martins est revenu pour prendre la place d' Aimar mais il est fragile et le vieil Argentin rendra encore des services. A droite, le retour de Salvio amènera de la profondeur mais à gauche, Gaitan tarde à revenir après une blessure. La défense, organisée autour du gardien Artur, parfois fantasque mais souvent décisif, est restée à peu près la même, à l'exception du poste d'arrière gauche où Emerson a été remplacé par Melgarejo. Sans succès jusqu'ici. Devant, Cardozo s'est vu adjoindre la compagnie du Brésilien Lima, qui a inscrit 20 buts comme lui en championnat la saison dernière avec Braga mais évolue dans un registre différent. JORGE JESUS (POR, 24/07/1954) Jorge Jesus est un homme tout à fait à part dans le football portugais. Un entraîneur à qui tous les spécialistes reconnaissent certaines aptitudes mais qui s'est mis énormément de monde à dos dans la profession par des déclarations intempestives ou des gestes déplacés. En début de saison dernière, il a même fallu une intervention du président Luis Filipe Vieira pour qu'il consente à se calmer. Au bord de la touche, Jesus est une vraie pile électrique qui exige de ses joueurs un football et une dépense d'énergie totaux. Certains d'entre eux semblent d'ailleurs en fin de cycle.