Celles et, surtout, ceux qui suivent même distraitement le circuit féminin, n'auront pas manqué d'observer cette tendance. Les joueuses se font de plus en plus coquettes, soignent leur look vestimentaire et leur image en général. Et pour ce faire, elles envahissent toutes le web : des plus populaires comme Maria Sharapova (RUS/WTA 2), Justine Henin (WTA 1) ou Ana Ivanovic (SRB/WTA 5), aux moins connues.
...

Celles et, surtout, ceux qui suivent même distraitement le circuit féminin, n'auront pas manqué d'observer cette tendance. Les joueuses se font de plus en plus coquettes, soignent leur look vestimentaire et leur image en général. Et pour ce faire, elles envahissent toutes le web : des plus populaires comme Maria Sharapova (RUS/WTA 2), Justine Henin (WTA 1) ou Ana Ivanovic (SRB/WTA 5), aux moins connues. Les surfeurs y trouvent photos, chroniques, résultats en temps réel, et ne ratent plus la moindre miette des activités de leurs idoles. " De nos jours, il est indispensable d'avoir, non seulement un site, mais un bon ", explique la Japonaise Ai Sugiyama (WTA 30). " Je l'ai fait avec une copine. Je voulais qu'il soit beau et le plus complet possible ". Malheureusement, le site n'est disponible qu'en Japonais ! Parfois, les joueuses aux moyens plus limités, s'entraident. Ainsi, l'Allemande Jasmin Woehr, plus connue comme partenaire de double de la Grecque Eleni Daniilidou (WTA 38), est à l'origine du site de la Colombienne Catalina Castano (WTA 115). " C'est elle qui a tout fait. Elle est super douée. Ca marchait tellement bien que j'ai ajouté une section en espagnol ", a révélé Castano. Le trafic augmente en fonction des performances. " On avait remarqué qu'après ma finale à Roland-Garros, il y avait plus de connexions qu'avant ", précise Ivanovic. Ceci dit, le site de Sharapova, qui propose photos et vidéos exclusives, arrive largement en tête. ça vous étonne ? MARIA SHARAPOVA (RUS/WTA 2), tenante du titre, a été éliminée au troisième tour de l'US Open par Agnieszka Radwanska (POL/WTA 32) en trois sets 6-4, 1-6, 6-2. La jeune Polonaise (18 ans), victorieuse des tournois juniors de Wimbledon 2005 et de Roland-Garros 2006, est une des joueuses les plus prometteuses de sa génération. La préparation de Sharapova avait été gênée par une blessure à un mollet. Avant son arrivée à New York, la Russe n'avait plus joué depuis son abandon au tournoi de Los Angeles, il y a trois semaines. C'est la première fois qu'elle est battue aussi tôt dans un Grand Chelem depuis l'US Open 2004. NADIAPETROVA (RUS, WTA 8) a été elle aussi éliminée au troisième tour, par la Hongroise AgnesSzavay (WTA 31) 6-4, 6-4. RICHARDGASQUET (FRA/ATP 13) a déclaré forfait quelques heures avant de disputer son deuxième tour à New York. Le Français, victime d'une angine virale, n'a pas estimé être en mesure de défendre ses chances. " J'ai une infection virale avec de la fièvre depuis deux jours et j'étais dans l'impossibilité de jouer. Je ne voulais pas aller sur le court et abandonner. Je suis le premier déçu, je ne fais pas de cinéma ". MARCOSBAGHDATIS (CYP/ATP 18) avait auparavant été la grande victime de la première journée de l'US Open, battu lundi en quatre sets 6-3, 7-5, 3-6, 7-6 (8/6) par les assauts répétés du grand Bélarus MaxMirnyi (ATP 106). " C'était très difficile de le jouer ", a souligné le Chypriote, qui n'a jamais franchi le cap du deuxième tour en quatre participations à l'épreuve new-yorkaise. L'ancien numéro 8 mondial a été en proie à de grosses difficultés sur sa mise en jeu (36 % de premières balles et aucun ace au compteur), conséquence d'une épaule endolorie. PAR patrick haumont et jerry olivier