Pendant que Charleroi était en proie au doute de l'après-Mazzù, et que les tribunes espéraient des renforts qui tardaient à arriver, Massimo Bruno a démarré la saison pied au plancher. Arrivé au bout de l'été 2018, l'ancien dynamiteur du flanc droit d'Anderlecht a longtemps semblé chercher ses marques dans un jeu carolo bien différent de celui qu'il avait connu chez le Sporting de la capitale. L'atterrissage aura finalement eu lieu au coup d'envoi de sa deuxième saison zébrée, lancée dans le costume de patron du jeu offensif que Ryota Morioka ne semble pas encore parvenu à endosser.
...