Kevin Reeves

scout principal de Crystal Palace
...

scout principal de Crystal Palace ? Premièrement : c'est un match difficile à analyser. " C'était un match étrange, d'une part à cause des nombreux changements apportés par les deux équipes, et d'autre part à cause des spéculations liées à la suite du tournoi. Valait-il mieux terminer premier ou deuxième de la poule ? Nous ne connaissons pas l'approche psychologique réelle des deux équipes. De toute manière, nous avons pu constater que les remplaçants belges ont mieux tiré leur épingle du jeu que les remplaçants anglais. Les Diables Rouges formaient la meilleure équipe et méritaient de gagner. " ? Deuxièmement : la Belgique est très riche. " Il est clair que les remplaçants belges connaissaient, eux aussi, parfaitement leur rôle sur le plan tactique. Ce match a permis de s'apercevoir, une fois de plus, que votre pays compte énormément de talents. Surtout sur le plan offensif, c'est exceptionnel. Personne, en Europe, ne dispose de quatre attaquants de pointe aussi redoutables que Romelu Lukaku, Michy Batshuayi, Christian Benteke et Divock Origi. Et dire que les deux derniers n'étaient même pas en Russie... C'est dû au souci d'équilibre de Roberto Martinez et à l'abondance de biens en attaque. Voyez le but victorieux d'Adnan Januzaj. C'est une équipe exceptionnelle avec des joueurs exceptionnels qui - cela ne gâte rien - sont bien dans leur tête et possèdent beaucoup d'expérience, acquise principalement en Premier League. " ? Troisièmement : Roberto Martinez est un grand coach. " La Belgique a remporté sa poule avec le maximum de points, et cela me conforte dans l'idée que Roberto Martinez est un très grand coach. J'ai travaillé dix ans avec lui - à Swansea, à Wigan et à Everton - et je savais déjà qu'il était bon. C'est un tacticien hors pair, ce qu'il était déjà lorsqu'il était joueur et qu'il évoluait comme médian défensif. Il sait ce qu'il faut faire pour gagner, avec une approche constructive et une énorme envie d'apprendre. Il possède de bonnes qualités de management, gère parfaitement ses joueurs et résiste bien à la pression. La manière dont il a réussi, en Belgique, à intégrer des joueurs de classe mondiale dans son plan, c'est du grand art. "