Leur avis

Sander Van Praet manager technique
...

Sander Van Praet manager technique La saison passée, nous avions un des noyaux les plus âgés de JPL et nous devions donc le rajeunir. Okyere, Konstatopoulos, Krekovic, Seriki et Soumaré sont tous nés en 2000 ou plus tard. De fait, nous avons partiellement suivi une logique économique, en pensant à une revente ultérieure. C'est désormais la réalité pour tous les clubs belges. Leurs prestations ont été irrégulières jusqu'à présent, notamment à cause des blessures de quelques valeurs sûres en début de saison, qui ont privé les plus jeunes de guides. En plus, les résultats ont été décevants, ce qui a compliqué leur intégration. Caicedo, Vaca et Shankland, qui ont apporté un plus, sont arrivés tard. Durant les négociations, un club n'est pas toujours maître du timing, même si, après-coup, nous devons admettre avoir commis une erreur de jugement en engageant aussi tard des "certitudes". Il ne s'agit cependant pas d'achats panique. En ce qui concerne le compartiment offensif, nous pensons toujours avoir en Shankland un attaquant capable de marquer. Il a fait ses preuves en Écosse. À son arrivée, Torrente, notre nouvel entraîneur, a procédé à une analyse du noyau et a conclu qu'il disposait de suffisamment de qualités pour viser une place sûre au classement, comme nous l'avons toujours pensé. Nous ne voulons pas effectuer de transferts sous le coup de panique. Nous n'engagerons quelqu'un que si une bonne occasion se présente. United World nous permet de gérer nos transferts de manière durable, comme nous le souhaitons. Il y a une vision globale, mais chaque club reste autonome. Le Beerschot a été très actif sur le marché estival. Il a effectué des investissements à risque car à l'exception de DeSmet, les nouveaux joueurs n'avaient pas d'expérience en Belgique, voire pas d'expérience du tout. L'entraîneur, PeterMaes, n'a pas eu de chance: les deux principaux talents ajoutés à son noyau, Vaca et Caicedo, n'ont été disponibles qu'après son limogeage, en septembre. Caicedo a apporté un réel plus ces derniers mois. Ce médian polyvalent a de l'abattage, de la technique et de l'agressivité. Malheureusement pour le Beerschot, il est seulement prêté par Brighton. Le jeune défenseur grec Konstantopoulos a coûté 700.000 euros mais n'a pas convaincu. Il a même complètement disparu depuis l'intronisation du nouveau coach JavierTorrente. Idem pour Okyere, qui avait pourtant révélé un certain potentiel pendant la préparation. Lemos, prêté par Fenerbahçe, est un renfort expérimenté pour la défense mais jusqu'à présent, il a surtout été blessé. Seriki, loué également, a déjà été renvoyé à Sheffield United. Le compartiment offensif est la principale déception. Soumaré est trop irréfléchi et l'ancien international junior croate Krekovic n'a été couché sur la feuille de match qu'à quatre reprises. Ils n'ont quasi rien apporté. Seul Shankland, plus expérimenté, s'est déjà montré, mais essentiellement par son côté travailleur. On peut attendre davantage d'un transfert à 1,2 million d'euros.