Adresse : Säbener Strasse 51, 81 547 München
...

Adresse : Säbener Strasse 51, 81 547 München Tél. : 00 49 89 69 93 10 Fax : 00 49 89 64 41 65 Internet : www.fcbayern.t-com.de Palmarès européen : 1974, 1975, 1976, 2001 (CE1), 1967 (CE2), 1996 (CE3)Il vient d'être élu Footballeur de l'Année en Bundesliga pour la troisième fois. A 28 ans, Michael Ballack égale des légendes comme Uwe Seeler et Sepp Maier. Seul Franz Beckenbauer fait mieux avec quatre titres. A la fin de la saison 2003-2004, celui qu'on surnomme le petit Kaiser était le bouc émissaire des prestations décevantes du Bayern. Depuis l'arrivée de Felix Magath, il est devenu indispensable et s'est érigé en vrai patron de l'équipe. Le Bayern pare un transfert possible au Real, à Barcelone ou à Manchester United, où il remplacerait Roy Keane, vieillissant, en exigeant 20 millions d'euros pour son médian. Longtemps, sa position au sein du FC Hollywood a posé problème. Ballack n'est pas un authentique numéro 10. Il travaille à la récupération comme un médian défensif tout en sachant s'infiltrer au bon moment au bon endroit et en disposant d'un brillant jeu de tête. Ballack a fait partie de la formation quasi légendaire du Bayer Leverkusen de Klaus Toppmöller, qui a signé une saison 2001-2002 extraordinaire mais a finalement échoué de justesse, terminant deuxième de la Bundesliga, et étant finaliste malheureux de la Coupe d'Allemagne et de la Ligue des Champions. La saison dernière, il a remporté le doublé avec le Bayern. Ballack, qui arbore toujours le numéro 13, est ambitieux. Cette saison, il vise toujours le doublé allemand mais aussi la victoire en Ligue des Champions et la Coupe du Monde. Il doit être agréable de toujours obtenir les renforts demandés. Felix Magath est un entraîneur heureux car le départ du défenseur central croate Robert Kovac (Juventus) a été compensé par l'arrivée du Français de Brême Valérien Ismael pour 8 millions, tandis que le décevant Torsten Frings (Werder Brême) a été remplacé par le médian iranien Ali Karimi, ancien Footballeur asiatique de l'Année qui a d'emblée balayé les doutes le concernant. Ajoutez-y le retour de l'international Philipp Lahm, un arrière gauche droitier qui avait été loué au VfB Stuttgart, et vous obtenez un noyau où toutes les positions sont - au moins - doublées. L'essentiel est de satisfaire toutes ces vedettes, parmi lesquelles 19 internationaux, en pratiquant une rotation cohérente. Magath sait se faire respecter. Adepte de préparations physiques très dures, il applique aussi une discipline de fer. Il ne fait pas mystère de ses ambitions cette saison : il veut la Ligue des Champions en sus des titres domestiques. Il n'a pas vraiment d'équipe type, uniquement une tactique, le 4-4-2, qu'il emploie à tous les niveaux et au sein de laquelle Michael Ballack ou éventuellement Mehmet Scholl ont un rôle libre derrière les attaquants. Scholl reste capable de déterminer un match par un éclair de génie, malgré son âge et ses nombreuses blessures. Dans le but, le Bayern peut compter sur Oliver Kahn, qui sait communiquer sa rage de vaincre à sa défense. Celle-ci a une franche connotation française cette saison, avec Willy Sagnol à droite, Bixente Lizarazu de l'autre côté et Ismael aux côtés du Brésilien Lucio. Les défenseurs centraux se distinguent par leur relance soignée mais aussi par leur apport offensif sur les phases arrêtées. A gauche, Magath compte aussi sur Lahm, qui espère être de retour en novembre, une fois sa déchirure aux ligaments croisés guérie. Dans l'entrejeu, Sebastian Deisler (ou Hasan Salihamidzic ou Scholl), Owen Hargreaves (ou Jens Jeremies) et le grand espoir allemand Bastian Schweinsteiger (ou Ali Karimi ou Zé Roberto) doivent soutenir Ballack et s'infiltrer. En pointe, on trouve l'opportuniste Roy Makaay et le Péruvien Claudio Pizarro, très complémentaires, bien que Roque Santa Cruz ait prouvé à plusieurs reprises depuis le début du championnat son sens du but et sa forme. L'entraîneur a une autre possibilité : Paolo Guerrero. La défense a une forte connotation française avec Sagnol, Lizarazu et Ismael.