Les footballeurs avaient le Malinois Xavier Chen, licencié en droit. Les journalistes télés ont maintenant Baudouin Peeters, diplômé en droit, en droit international et européen, en gestion fiscale... et nouveau commentateur d' AB3 pour l'Europa League !
...

Les footballeurs avaient le Malinois Xavier Chen, licencié en droit. Les journalistes télés ont maintenant Baudouin Peeters, diplômé en droit, en droit international et européen, en gestion fiscale... et nouveau commentateur d' AB3 pour l'Europa League ! Qu'est-ce qu'un intello comme vous vient faire dans le journalisme sportif ? Le foot a toujours été ma passion. Durant mes études, j'ai animé une émission nommée Va y avoir du sport sur Antipode, une radio régionale. Le nom a été repris par Bel RTL quelques années plus tard... En 2000, quand RTL a obtenu les droits de la Champions League, j'ai rejoint l'équipe des journalistes. On m'a désigné pour les résumés d'après soirée. J'ai commenté des centaines de matches. Pas toujours des grandes affiches : Sturm Graz, Casino Salzburg, Galatasaray... Mais cela a renforcé mon expérience. Vous retrouvez une situation connue : comme RTL en 2000, AB3 a dû £uvrer dans l'urgence. Oui, mais AB3 n'a pas lésiné sur les moyens. On va travailler en étroite collaboration avec la VRT et Alfacam pour la production. Nos consultants ne sont pas n'importe qui. Philippe Saint-Jean vulgarise le foot comme personne. Et André Remy a été mon prof de français au collège Saint-Pierre à Uccle quand j'avais 12 ans ! Vous n'êtes quand même pas cantonné au journalisme sportif ? Non. J'écris dans plusieurs revues professionnelles. J'ai été rédacteur en chef de La tribune de Bruxelles. Je suis aussi passionné par les matières européennes. Pour le reste, j'ai 39 ans, trois enfants, j'habite Kraainem et suis Bruxellois de naissance. Vous tenez un blog (www.baudouinpeeters.com), où vous ne maniez pas la langue de bois. Votre ton sera tranchant ? Je ne suis pas Stéphane Pauwels ! Ce blog, c'est un défouloir. J'y laisse mes humeurs. Commentateur, c'est différent : je dois transmettre mon enthousiasme. Je ne suis pas là pour juger. Je ne critiquerai jamais un arbitre. C'est un être humain. Il peut se tromper. J'ai été arbitre pendant trois ans. C'est une tâche difficile. Par contre, cela m'aide pour analyser les positions des joueurs. Dans l'un de vos blogs, vous n'avez pas hésité à remonter les bretelles de la RTBF. Le reportage consacré à la visite de Nicolas Sarkozy, où le journaliste expliquait qu'il s'était entouré de personnes de petite taille, était limité. Il aurait pu figurer dans une émission comme Questions à la une. Mais pas dans le JT, qui doit rester factuel. Quelques jours après, Sarkozy a signé plusieurs gros contrats à l'étranger. Personne n'en a parlé. Je ne visais pas la RTBF mais cela m'a interpellé.