Pour qui ne connaît Marseille, la découverte de la Canebière peut constituer une réelle déception. Longue artère sans réel charme, elle a un petit côté Schaerbeek pour les commerces qu'elle abrite, entre magasins de téléphonie, snacks et supermarchés. Les mauvaises langues diront que son seul intérêt touristique est de déboucher sur le Vieux Port d'où la vue, au choix, sur le miroir ombrière, le Fort Saint-Nicolas ou encore la basilique Notre-Dame de la Garde est superbe.
...

Pour qui ne connaît Marseille, la découverte de la Canebière peut constituer une réelle déception. Longue artère sans réel charme, elle a un petit côté Schaerbeek pour les commerces qu'elle abrite, entre magasins de téléphonie, snacks et supermarchés. Les mauvaises langues diront que son seul intérêt touristique est de déboucher sur le Vieux Port d'où la vue, au choix, sur le miroir ombrière, le Fort Saint-Nicolas ou encore la basilique Notre-Dame de la Garde est superbe. Le long des quais, les cafés et restaurants se font concurrence sans pour autant harceler le badaud pour l'attirer dans leur établissement. Pour commencer une enquête sur la ferveur Michy Batshuayi, rien de tel qu'un bistro au nom bien belge : La Chope d'or. " Batshuayi ? Moi je viens de Perpignan, monsieur ", martèle pourtant Thomas, le serveur, comme pour bien rappeler que dans cette terre de rugby, il n'y a pas de place pour le football. Heureusement, à quelques centaines de mètres de là, La Brasserie semble déjà plus spécialisée avec ses logos de l'Olympique de Marseille placés sur la façade. " C'est en tout cas un meilleur Belge que Jurgen Cavens ", rigole Hakim, justement en train de lire la section Sport de son journal. " Tout le monde voit que c'est un bon joueur, il est habile devant le but et peut reprendre le rôle de Gignac et devenir le chouchou du public. " Devenir ? De Belgique, beaucoup ont l'impression que c'est déjà le cas. " Je pense en effet qu'il est très apprécié du public ", rassure Arnaud, membre du groupe de supporters des MTP. " Maintenant, pour être LE chouchou du public, il a de la concurrence avec LassanaDiarra qui fait un gros retour, Mendy qui est aussi fort apprécié ou le petit Nkoudou qui n'a que 20 ans et qui monte. " Quand il débarque au Stade Vélodrome juste après la Coupe du Monde brésilienne, Michy Batshuayi n'est alors qu'un illustre inconnu pour les supporters marseillais. " Au départ, il avait une étiquette de jeune prometteur qu'on ne connaissait pas trop, ça donnait donc envie d'en savoir plus ", témoigne Romain Canuti, journaliste pour So Foot. Epatant pendant la préparation estivale - l'ancien Rouche plantera quatre buts en autant de matchs - Michy parvient à se mettre rapidement les supporters en poche. " Comme il avait une bonne relation avec Payet, les fans de Batshuayi sont rapidement apparus, surtout que Gignac a toujours été contesté ", poursuit Canuti. Michy séduit encore plus profondément les fans marseillais à partir du moment où il devient le buteur le plus efficace de Ligue 1, inscrivant des buts décisifs contre Lille, Saint-Etienne ou Toulouse. Dès lors, le Bruxellois d'origine a pris une dimension supplémentaire. Quand on quitte le Vieux Port pour revenir sur la Canebière, il est impossible de louper le shop de l'OM. À l'intérieur, un grand poster représentant l'icône Steve Mandanda aux côtés de Michy Batshuayi. " Son maillot était dans le top trois des ventes de l'été ", certifie Farès, le vendeur nerveux mais souriant du magasin. " On le demande beaucoup, notamment les touristes belges. " Le transfert puis la réussite de Batshuayi à l'OM auraient-ils attiré plus de Belges dans la cité phocéenne ? " C'est encore un peu trop tôt pour dire si ça a des retombées sur le tourisme belge ", lance Pierre-Yves, de l'Office de Tourisme situé juste en face. " Il faudra voir en fin de saison si son influence dans le jeu aura eu un impact touristique. " Cet été, suite aux départs de nombreux cadres de l'équipe (Gignac, Payet, Thauvin...), Michy Batshuayi s'est retrouvé seul " grand nom " de l'équipe au niveau offensif. À l'instar de nombreux supporters, Farès s'attendait donc à ce " qu'on lui donne les clés de l'équipe, en espérant qu'il tienne son rang. " " Cependant, les gens se disaient également qu'il fallait un deuxième attaquant avec lui, ne fût-ce que pour qu'il ne soit pas dans un fauteuil étant si jeune ", juge Romain Canuti. Mais comme Michy devenait le seul attaquantdu club, " c'est sur lui que reposaient la plupart des espoirs, vu qu'il est censé marquer ", glisse pour sa part Arnaud, des MTP. Mais comment explique-t-on qu'un jeune joueur certes talentueux comme Batshuayi puisse aussi vite devenir un des favoris de l'exigeant public marseillais ? Au niveau sportif, Farès du shop OM est clair : " Il est puissant, explosif, buteur, il sait garder le ballon : c'est ce dont on a besoin. C'est pas un technicien qu'on recherche, on veut quelqu'un d'efficace. " Mais à côté de cela, le Diable Rouge a d'autres qualités qui plaisent aux Provençaux. " Il a une bonne tête, un bon sourire, il fait bon collègue quoi ", balance Arnaud, bientôt relayé par Pierre-Yves de l'Office du tourisme. " Il a une image simple et honnête, il n'en rajoute pas. " Et puis, Michy sait se montrer marrant. Il y a quelques semaines, quand il a appris en conférence de presse que ses adversaires de Braga s'étaient fait voler leurs crampons, il a demandé si c'était " pour ça qu'ils étaient aussi nuls ? " " Et personne n'a dit qu'il était arrogant ",analyse Romain Canuti." Tout le monde l'a pris dans le sens d'une réaction cool et spontanée. " Notre compatriote bénéficierait-il d'un traitement de faveur par rapport aux autres membres du club ? " En tout cas, quand l'entraîneur Michel tweete avant le match, les commentaires des fans sont assez violents ", confie Canuti. " Mais pour Michy, c'est pardonné. C'est probablement dû au fait qu'il ne se retrouve jamais dans des histoires de boîtes de nuit ou de fast food avant les matchs... " Fort apprécié par les fans, Batshuayi n'a pas spécialement de contacts spécifiques avec les supporters. " Mais quand il est à la Commanderie, il répond présent ",révèle Arnaud. " Il avait notamment fait une bonne action en rencontrant un mec qui avait affiché une pancarte dans le stade en disant que c'était son joueur préféré : il lui avait offert son maillot. " C'est clair pour tout le monde : Batsman a une excellente communication. " Il y a des choses qu'il évite de dire, mais il reste tout de même spontané et arrive à prendre tout le monde avec lui ", livre Canuti. Le meilleur exemple date de début novembre. Alors que Michy vient de se disputer en plein match contre Nantes avec son coéquipier Abdelaziz Barrada, l'ancien Rouche publie dès le lendemain une photo d'eux deux avec des sortes de casques, prêts à " lancer " le round 2. " Au final, tout le monde a bien pris le truc et a vu qu'il savait dédramatiser ", garantit Canuti. " Mais maintenant, si un incident avec Barrada devait se reproduire, ça lui reviendrait dans la figure. " En attendant, la popularité de Batshuayi à l'OM est telle qu'elle dépasse même les frontières de la ville. Devant le Stade Vélodrome, un jeune Martiniquais venu pour la première fois à Marseille réagit immédiatement au nom de notre compatriote. " Batshuayi ? Même en Martinique on parle de lui et de ses buts !" Dans son histoire, l'Olympique de Marseille a souvent eu de bons souvenirs des Belges : Raymond Goethaels a remporté la Ligue des Champions en 1993, Daniel Van Buyten a directement été adopté par les supporters et Eric Gerets a dirigé les prémices de l'équipe championne en 2009. " Il y a toujours un a priori extrêmement positif sur les Belges à Marseille ", pense Canuti. " Mais je crois que le principal, là derrière, c'est aussi la langue : un Belge qui parle français aura plus facilement des liens avec les supporters. " Et même si la nationalité des joueurs n'est pas ce qui importe le plus aux supporters, nul doute que les prestations de Batshuayi avec les Diables sont pas mal suivies dans le sud de la France. " C'est toujours bon d'avoir un joueur de chez nous qui a sa place en équipe nationale et c'est tout aussi important pour sa confiance ", pose Arnaud. Habitué à marquer facilement la saison passée en tant que remplaçant, Batshuayi a donc découvert un nouveau contexte de jeu depuis le mois d'août. Avec 9 buts à son compteur depuis l'entame de la saison, il a pour le moment rempli son objectif en terme de statistiques, mais ses prestations laissent parfois à désirer, notamment depuis le début du mois de novembre. " Actuellement, il y a beaucoup de critiques le concernant parce qu'à Marseille on est très exigeant sur ce poste d'attaquant ", apprend Canuti. " Mais il s'en rend compte : le jour où il a appris que Bielsa démissionnait, il s'en voulait énormément, il a dit : -Si je ne rate pas autant d'occasions en première période, on ne perd peut-être pas le match et ça change les choses... " Heureusement, même pendant les phases les plus délicates, Michy sait qu'il pourra compter sur ses supporters pour hurler son nom plus que les autres au moment de la présentation des équipes. Canuti : " Pour un attaquant à l'OM, c'est assez rare qu'une cote reste autant élevée que celle de Batshuayi. Il est dans le coeur des Marseillais. " PAR ÉMILIEN HOFMAN À MARSEILLE - PHOTOS BELGAIMAGE" Il ne se retrouve jamais dansdes histoires de boîtes de nuit ou de fast-food. Il est dès lors dans le coeur des Marseillais. " ROMAIN CANUTI, JOURNALISTE À SO FOOT " Il est puissant, explosif, buteur, il sait garder le ballon : c'est ce dont on a besoin. " FARÈS, EMPLOYÉ DU FAN SHOP