Les Jeux Olympiques n'ont pas assouvi les ambitions de Bashir Abdi. Lors de la quarantième édition du NN Marathon Rotterdam, il veut améliorer son record personnel (2h04: 49), établi à Tokyo au printemps 2020. L'athlète de 32 ans du Racing Club Gand est actuellement deuxième au classement européen de tous les temps, ...

Les Jeux Olympiques n'ont pas assouvi les ambitions de Bashir Abdi. Lors de la quarantième édition du NN Marathon Rotterdam, il veut améliorer son record personnel (2h04: 49), établi à Tokyo au printemps 2020. L'athlète de 32 ans du Racing Club Gand est actuellement deuxième au classement européen de tous les temps, derrière Kaan Kigen Ozbilen, un Kényan naturalisé Turc, qui a couru le marathon de Valence en 2: 04: 16 en décembre 2019. En septembre, Abdi a déjà pris le départ du Great North Run de Newcastle, le plus prestigieux semi-marathon du monde. Il a terminé en sixième position en 1: 02: 08, à 18 secondes de son record personnel. À peine un mois après les Jeux, cette performance prouve qu'il était bien rétabli. Abdi a passé les dernières semaines à Font Romeu, en altitude, pour se préparer à l'épreuve de Rotterdam. Les Pyrénées sont son lieu d'entraînement de prédilection. Le médaillé de bronze de Tokyo a également un faible pour Rotterdam, où il a participé à son premier marathon en 2018. Malgré une chute en début de course et des problèmes avec ses lièvres, il avait couru les 42 kilomètres en 2: 10: 46 et terminé huitième. Dimanche, Abdi espère boucler le parcours nettement plus vite: six minutes et demie de moins. C'est possible, car le tracé de la ville portuaire est très rapide. Notre compatriote va en plus être encouragé par bon nombre d'amis et de connaissances. Son ami néerlandais Abdi Nageeye, qui l'a conduit au bronze dans les derniers mètres du marathon olympique, est absent: il préfère le marathon de New York, qui se court le dimanche 7 novembre.