Arrivée de Stéphane Pauwels, partenariat officiel avec le Standard... Bruno Bandinu, chef d'antenne, dévoile les contours de la nouvelle saison foot sur Bel RTL.
...

Arrivée de Stéphane Pauwels, partenariat officiel avec le Standard... Bruno Bandinu, chef d'antenne, dévoile les contours de la nouvelle saison foot sur Bel RTL. Notre accord avec le Standard change un peu la donne mais je ne prévois pas de révolution dans notre manière de travailler. Il y aura juste quelques aménagements. Vivacité réalise un excellent travail de commentaire et on le leur laisse. Nous, on veut privilégier et approfondir ce qui entoure le match : le contact avec les auditeurs, la rencontre des supporters dans les tribunes,... Sur la RTBF, il avait carte blanche et il a lui-même reconnu qu'il s'était laissé enfermer dans un rôle de sniper qui ne lui correspondait plus. RTL l'utilisera donc pour ses connaissances footballistiques, et pas parce qu'il parle plus fort que les autres. Stéphane a le même souhait : il ne veut plus être là pour flinguer. Ce qui ne doit pas exclure un certain franc-parler. Il sait qu'il aura une conduite à respecter et qu'il sera chapeauté par Luc Maton, Serge Vermeiren ou encore Mbo Mpenza. Bref, les auditeurs ne doivent pas attendre un Complètement Foot bis. La recherche de l'audience est propre à la télé, pas à la radio. Quand on a lancé Le Club Mbo, on ne cherchait pas à prendre des auditeurs à Vivacité. On voulait créer un produit neuf, attirer un autre public. J'aime bien quand on rentre dans le lard mais j'aime aussi écouter des gens parler uniquement de foot, sans verser dans les à-côtés (transfert, business, etc.). C'était notre souhait. Les personnes qui ont cru qu'on allait concurrencer Vivacité n'ont pas compris notre démarche. Pauwels va drainer des auditeurs mais on risque aussi de perdre ceux qui aimaient la politesse de Mbo. Il nous donne une plus grosse présence dans le monde du foot. Même si on respecte Mons, le Standard est le club wallon le plus prestigieux. On suivra donc tous leurs événements en s'intéressant à chaque facette du club : supporters, etc. Etre partenaire ne signifie pas qu'on mettra en avant exclusivement le Standard. Les Rouches auront peut-être droit à un soin plus prononcé mais RTL a l'intention de rester neutre et de ne pas se mettre à dos les autres clubs. Nous serons là pour Anderlecht, Bruges,... PAR SIMON BARZYCZAK