Le Standard a passé une semaine comme ce club en a le secret : en occupant sans cesse la une des médias. Il y eut d'abord l'annonce du retrait de Dominique D'Onofrio au terme de la saison. Depuis, les rumeurs vont bon train à propos de ce celui qui pourrait lui succéder. Eric Gerets reste, évidemment, le préféré des supporters. D'autre part, Michel Preud'homme passa son temps à démentir le transfert de Marius Mitu. Il est...

Le Standard a passé une semaine comme ce club en a le secret : en occupant sans cesse la une des médias. Il y eut d'abord l'annonce du retrait de Dominique D'Onofrio au terme de la saison. Depuis, les rumeurs vont bon train à propos de ce celui qui pourrait lui succéder. Eric Gerets reste, évidemment, le préféré des supporters. D'autre part, Michel Preud'homme passa son temps à démentir le transfert de Marius Mitu. Il est vrai que le Standard semble paré dans le secteur de jeu dévolu au technicien roumain. Par contre, dans le flot de négations, on notera que la direction liégeoise ne s'est jamais élevée, jusqu'à présent, sur la venue de Michel Renquin. Ce dernier renforcera-t-il un staff technique ( Christian Piot- José Riga- Guy Namurois) qui a fait ses preuves ou ce trio sera-t-il défait ? En attendant de trouver réponse à ces questions, le Standard a livré un match de toute beauté face à Saint-Trond. Dominique D'Onofrio a fait tourner son noyau. Des réservistes ont saisi leur chance à deux mains, battu les Canaris et distancé Genk dans la lutte pour l'UEFA. Ce fut le cas de Winston Curbelo mais surtout de Wamberto (auteur d'un but de classe européenne) et de Cédric Roussel (un assist et deux buts). Pour un retour, ce fut un retour gagnant sur toute la ligne. Le puissant Cédric a démontré qu'il pouvait s'entendre à merveille avec un autre spécialiste du trafic aérien, Sambegou Bangoura. A deux, ces tours ont survolé les airs devant la cage de Dusan Belic, le gardien de but de Saint-Trond. Dominique D'Onofrio ne veut pas parler de titulaire à part entière. Pour lui, tout passe par le groupe. Mais si Eric Deflandre était présent sur le banc, mais douteux en fin de semaine passée, Jonathan Walasiak et MathieuAssou-Ekotto ont payé la note de la défaite à Anderlecht. Le coach du Standard a fait tourner. La richesse du groupe pourrait être un atout non négligeable en cette fin de saison. Le Standard a en tout cas bien digéré sa défaite à Anderlecht. La visite des voisins de Saint-Trond a eu un cachet spécial avec la visite du Prince Laurent, accompagné par le petit Dylan qui a perdu un être cher dans la catastrophe de Ghislenghien. Portant les couleurs du Standard, il a probablement vécu un grand moment. Avant le coup d'envoi, le stade a respecté une minute de silence à la mémoire de Steve, fidèle supporter rouche fauché par un chauffeur fantôme. C'est faux de penser que les vraies valeurs s'évaporent dans le monde du foot. (P. Bilic) P. Bilic