Le 3 décembre, nous connaîtrons le lauréat 2018 et ouf, ce ne sera ni Messi ni Ronaldo : démarré en 2008, leur duel endort depuis 2013 au moins ! Après Kaka en 2007, 5 ou 6 stars auraient mérité l'hommage si le trophée n'était attribuable qu'une fois ! Car si tu le décroches, t'es au Panthéon, point final, et y'a pas de Panthéon au Panthéon ! Dieu sait pourtant que France Football a tripoté son règlement depuis 1995...
...

Le 3 décembre, nous connaîtrons le lauréat 2018 et ouf, ce ne sera ni Messi ni Ronaldo : démarré en 2008, leur duel endort depuis 2013 au moins ! Après Kaka en 2007, 5 ou 6 stars auraient mérité l'hommage si le trophée n'était attribuable qu'une fois ! Car si tu le décroches, t'es au Panthéon, point final, et y'a pas de Panthéon au Panthéon ! Dieu sait pourtant que France Football a tripoté son règlement depuis 1995... Depuis l'an dernier, il y a de nouveau 30 nominés et de quoi pinailler, ce que je vais faire : fallait vraiment 4 Brésiliens, 8 gars du Real, 7 Français, toute l'attaque du PSG ? La franchouillardise a toujours chatouillé la rédaction de l'hebdo français, mais 6 champions du monde quand tu l'es devenu sans bouleverser les âmes neutres, c'est beaucoup. Perso, j'aurais biffé Pogba, indigent toute l'année à Man U, meilleur en Russie, mais esthétisant surfait quand même, adulé car esthétisant, et tant pis si je fais ricaner. Varane est seul à avoir aussi remporté la Ligue des Champions, mais personne n'a été Ballon d'Or en réussissant ce doublé, et il ne le sera pas non plus : les arrières centraux sont des denrées trop sobres pour ancrer nos mémoires, le sacre de Cannavaro en 2006 reste une étrangeté du palmarès. Si le but est de valoriser le poste, je n'aurais nominé que Godin pour qu'il rafle un max de points, c'est le grand maître de sa corporation. Et la présence de Ramos me déprime comme elle déprime sûrement Salah... En rappelant au passage que parmi les critères de vote, le fair-play est cité ! Y'a aussi Lloris ... et c'est sûrement inédit qu'une grosse bourde en finale de Mondial n'empêche pas de nominer un gardien ! Encore une fois, pour honorer la corpo des keepers, Courtois et Oblak suffisaient. Alisson est aussi nominé sans avoir rien gagné, mais qu'a-t-il de plus ...qu'un Navas ? 3 Français suffisaient et ils sont 7 ...car s'ajoute Benzema, nominé abonné ! Et parmi ces Madrilènes de la CL, il y a Bale qui a foiré toute sa saison avant la finale ...mais pas Kroos pourtant vainqueur autant que les autres : ostracisme camouflé, pour signifier qu'une fois au moins en 62 ans de Ballon d'Or, aucun Allemand n'en fut digne ? Bref : alors qu'une distinction individuelle pourrait compenser ce qu'une perf collective a de flatteur pour certains et d'injuste pour d'autres, le Ballon d'Or organise l'inverse, par France et Real interposés. Pas de nominé sans performance collective, zyeutez mon p'tit tableau ! Pour terminer en belgouillard, j'aimerais qu'à la 4e place, Hazard devance Messi ou Ronaldo... Et je me demande si Modric ne va pas profiter d'une dissémination des points francophiles entre Mbappé et Griezmann. Lesquels méritent aussi le trophée, faut pas me croire francophobe...