Brillant sous le maillot de Santander, après s'être révélé au FC Séville et au Real Madrid, SalvaBallesta avait sombré dans l'anonymat au FC Valence où il n'a quasiment pas joué. Mais, cette saison, il a rebondi à Malaga, un club pour lequel il a déjà inscrit 15 buts. Ce qui le place dans le sillage immédiat de Ronaldo au classement des buteurs.
...

Brillant sous le maillot de Santander, après s'être révélé au FC Séville et au Real Madrid, SalvaBallesta avait sombré dans l'anonymat au FC Valence où il n'a quasiment pas joué. Mais, cette saison, il a rebondi à Malaga, un club pour lequel il a déjà inscrit 15 buts. Ce qui le place dans le sillage immédiat de Ronaldo au classement des buteurs. " Le football, c'est d'abord un état d'esprit ", explique-t-il. " Lorsqu'on est heureux, qu'on se sent apprécié par les supporters, ses coéquipiers et l'entraîneur, tout devient plus facile. C'est le cas à Malaga, ce l'était moins à Valence où RafaBenitez ne comptait pas sur moi. Personnellement, je connais les raisons de mon échec à Valence. Je dirai simplement qu'elles n'étaient pas uniquement sportives ". A Malaga, Salva jouit de la confiance de son coach et il le lui rend bien. " Pour moi, un entraîneur doit avoir de multiples qualités ", poursuit-il. " Il doit être discipliné tout en étant convivial, garder l'église au milieu du village tout en maintenant une bonne ambiance dans le groupe. A Malaga, JuandeRamos est à la fois un entraîneur et un ami. Il a l'air hyper sérieux, mais il sait qu'il y a un temps pour rire et un temps pour travailler. Pendant l'entraînement, il peut se montrer très sévère, mais dès qu'on rentre au vestiaire, il se mêle au groupe et ne dédaigne pas une petite plaisanterie. On peut se confier à lui ouvertement, il se soucie du bien-être de ses joueurs et est à l'écoute du moindre de nos problèmes ". Lorsque Salva trouve le chemin des filets, il célèbre l'événement en effectuant le salut militaire. " Je suis issu d'une famille de tradition militaire. Mon père est militaire. Beaucoup de mes amis sont également impliqués dans l'armée. Ce salut, lorsque je marque, c'est une manière de leur rendre hommage ". Salva est aussi un passionné d'aviation. " Je m'intéresse à tout ce qui touche aux transports aériens. J'adore voler avec des amis. Je collectionne aussi des maquettes d'avion ". (D. Devos)Zaragoza û Malaga 1-0, Atlético Madrid û Murcia 1-1, FC Sevilla û Villarreal 2-0, Barcelona û Mallorca 3-2, Bilbao û Valladolid 1-4, Osasuna û Sociedad 1-1, Santander û Real Madrid 1-1, Celta Vigo û Espanyol 1-5, Valencia û La Coruna 3-0, Albacete û Betis 1-0 1. Real Madrid271836553060 2. Valencia271656502054 3. La Coruna271575432350 4. Barcelona271467453249 5. Bilbao271188343341 6. Atlético Madrid271188333241 7. Osasuna279612272339 8. FC Sevilla271098382838 9. Betis279810342937 10. Villarreal2710116363736 11. Malaga2711142364135 12. Santander279117344034 13. Zaragoza279135303732 14. Albacete279135263432 15. Valladolid278118333932 16. Sociedad278118313832 17. Mallorca278145314729 18. Celta Vigo276129375227 19. Espanyol278172314926 20. Murcia2721411234317 13/03 Betis û Osasuna, Celta de Vigo û Valencia, Espanyol û Santander, Real Madrid û Zaragoza, Real Sociedad û Atlético Madrid, Valladolid û Sevilla, Mallorca û Deportivo, Villarreal û Albacete, Murcia û Barcelona, Malaga û Bilbao RONALDO, dont le contrat arrivait à échéance en juin 2006, l'a prolongé pour deux saisons supplémentaires et est donc désormais lié au Real Madrid jusqu'en juin 2008. RONALDINHO a cassé un carreau de la cathédrale de Saint-Jacques de Compostelle en tournant un spot publicitaire. Heureusement, il ne s'agit pas de l'un des superbes vitraux du XIIIe siècle. La réparation a pu être effectuée pour 1,20 euro. BUTEURS : 1. Ronaldo (Real) 22 buts ; 2. Salva (Malaga) 15 ; 3. Mista (Valence), Tamudo (Espanyol) 14. D.Devos