Fabriquée dans l'usine bruxelloise de Forest, l'Audi A1 est un peu notre " bébé " national. En ce début d'année, elle revient sur les devants de la scène grâce à sa variante Sportback. Une dénomination marketing qui veut simplement dire cinq portes. Car, ici, ni l'encombrement total du véhicule, ni son empattement ne progressent.
...

Fabriquée dans l'usine bruxelloise de Forest, l'Audi A1 est un peu notre " bébé " national. En ce début d'année, elle revient sur les devants de la scène grâce à sa variante Sportback. Une dénomination marketing qui veut simplement dire cinq portes. Car, ici, ni l'encombrement total du véhicule, ni son empattement ne progressent. Tout au plus la ligne de pavillon s'est vue légèrement modifiée pour ménager une garde au toit plus généreuse. Enfin, à peine d'un cm... Du coup, les plus grands gabarits ne se sentiront pas toujours très à l'aise à l'arrière. Par contre, les jeunes parents apprécieront l'accès facilité au moment d'attacher leur jeune progéniture. Contrairement à la trois portes uniquement disponible en quatre places, l'A1 Sportback peut être livrée en cinq places. Cela dit, la place centrale arrière ne sera à réserver que pour des courts trajets... ou à son pire ennemi ! Le coffre offre toujours 270 l. Soit un volume suffisant pour une utilisation quotidienne normale. Plus que les 160 l de sa principale concurrente, la Mini de BMW, en tous les cas... Derrière le volant, l'Audi A1 Sportback impressionne. Le soin apporté à sa finition et la qualité des matériaux utilisés, surtout pour un modèle de ce segment, sont vraiment irréprochables. Sans parler de l'équipement optionnel digne d'une grande routière (mais attention au tarif final !). Sur la route, l'A1 Sportback ne mérite à nouveau que des éloges grâce à son comportement routier ultra-sécurisant et son compromis confort de marche/dynamisme convaincant. Par contre, les sensations sont beaucoup trop aseptisées pour vraiment donner le coup de foudre... Même si l'on opte pour les motorisations les plus puissantes. Dans ce domaine, la grosse nouveauté, c'est l'apparition de la technologie " cylindre on demand " sur le 1.4 TSI de 140 ch. A faible charge, l'admission des cylindres centraux se coupe. Les séquences d'allumages/coupures étant tellement rapides à la moindre sollicitation de l'accélérateur, la man£uvre paraît toutefois totalement imperceptible pour le conducteur. Finalement, on sait seulement que l'on roule en mode " bicylindre " parce que l'info s'affiche au tableau de bord ! Cette technique permet toutefois d'économiser, selon Audi, un bon 1l/100km en moyenne. Audi produira 333 exemplaires d'une A1 dopée aux hormones. Sous le capot de cette A1 Quattro, on retrouve un 2.0l turbo essence de... 265 ch ! Pour faire transiter cette puissance au sol, la bombinette héritera d'une transmission intégrale Quattro. Les chiffres de performances laissent rêveurs : vitesse de pointe de 245 km/h et surtout une accélération de 0 à 100km/h en seulement 5,7 s ! " Collector " assuré ! PAR JEAN-FRANÇOIS CHRISTIAENS