Malines a réussi son retour, après la faillite de 2003 : en l'espace de quatre ans, les Rouge et Jaune sont remontés de D3 en D1. Les dirigeants du Kavé ont fait preuve d'un bel instinct dans leurs transferts : ils ont recruté des joueurs pour des cacahuètes et les ont revendus avec un gros bénéfice. Leurs footballeurs n'ont cessé d'éclore et à partir de 2010, Malines s'est retrouvé dans le sillage des équipes de PO1. La saison passée, toutefois, il n'a pu présenter de nouveau diamant et ses transferts estivaux ont été décevants. Sans âme, le Malinwa a sombré dans la cave de la D1. Il est intervenu en nommant l'ancien gardien Renard adjoint du directeur sportif Vanhoof (73 ans) et en limogeant l'entraîneu...

Malines a réussi son retour, après la faillite de 2003 : en l'espace de quatre ans, les Rouge et Jaune sont remontés de D3 en D1. Les dirigeants du Kavé ont fait preuve d'un bel instinct dans leurs transferts : ils ont recruté des joueurs pour des cacahuètes et les ont revendus avec un gros bénéfice. Leurs footballeurs n'ont cessé d'éclore et à partir de 2010, Malines s'est retrouvé dans le sillage des équipes de PO1. La saison passée, toutefois, il n'a pu présenter de nouveau diamant et ses transferts estivaux ont été décevants. Sans âme, le Malinwa a sombré dans la cave de la D1. Il est intervenu en nommant l'ancien gardien Renard adjoint du directeur sportif Vanhoof (73 ans) et en limogeant l'entraîneur, Van Veldhoven. Vercauteren lui a succédé mais est déjà reparti. L'agent Veljkovic a profité de tous ces remous pour glisser un pied dans la porte. Il a apporté différents joueurs des Balkans et le nouvel entraîneur, Jankovic. Dans le but, Biebauw est en concurrence avec Pachovski. Ces deux dernières années, le Macédonien a emporté le duel. A l'arrière droit, le club a perdu Van Loo mais le club a Vandam et a récupéré Paulussen (23 ans). Celui-ci a déjà été sous contrat à Malines et il a disputé la saison passée en D2 sous le maillot de Westerlo. A l'arrière gauche, Ghomsi doit se méfier des progrès d'Obradovic. Au centre, le gaucher Kosanovic et Bateau ou Biset, droitiers, restent les premières options. Le Kavé a enrôlé Matthys (30 ans) pour son flanc droit. Après le bref passage raté de Legear, le club avait besoin d'un joueur à la position de Cordaro, dont la motivation ne se traduit pas en des statistiques très brillantes. De l'autre côté, on attend de voir ce que vaut Claes, qui s'affirme de plus en plus. Cissé, âgé de vingt ans et issu du Standard, est avant tout un médian défensif. Il peut rivaliser avec De Witte et De Petter. Hanni (23 ans), issu de D2 turque, devrait être le nouveau numéro dix car Destorme n'est plus très éloigné de sa pension sportive. Van Tricht, Rits et Van Damme constituent également des options au coeur de l'entrejeu. Junker est parti mais il ne s'était jamais imposé. Prodell, qui n'a pas non plus cassé la baraque, est loué. Mokulu reste, pour le moment, mais avec quatre buts, il n'a pas répondu aux attentes la saison passée. Veselinovic est le plus connu dans ce compartiment. Malines est son cinquième club en trois ans et demi. Adesanya constitue une option à ce poste. L'ancien avant du Lierse a disputé la saison passée à Geel, en D2. A côté des joueurs des Balkans, il y a pas mal de jeunes Belges dans le noyau. Un constat réjouissant. Van Tricht, Rits et Van Damme n'ont pas éclaté immédiatement au plus haut niveau. Hanni, qui occupe un poste clef, devra également s'adapter au football belge. A quelle vitesse y parviendra-t-il ? Autre question : l'équipe construira-t-elle rapidement le jeu vers l'avant ? Comme les années précédentes, Malines aligne beaucoup de joueurs qui ont tendance à procéder par l'axe. Ce Malines entame la saison avec plus de nouveaux visages que d'habitude, dans le noyau comme en dehors. Le staff technique a changé de visage. Il y a l'arrivée de Jankovic. En plus, l'entraîneur des gardiens, Duville, a dû céder sa place à Vande Walle. L'adjoint Vanhoudt a démissionné et est remplacé par Caluwé, dont ce sont les débuts à ce poste. Swinnen, préparateur physique jusqu'à la saison passée, est nommé adjoint tandis que De Veirman est le nouvel entraîneur physique. Tous ces nouveaux doivent encore former un ensemble soudé et performant. PAR KRISTOF DE RYCK